Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

©EPNER

L’EPNER

Créée en 1946, au sein de DGA Essais en Vol (anciennement centre d’essais en vol /CEV), pour former les équipages impliqués dans les vols d’essais; il s’agit d’un enseignement théorique et de la réalisation d’exercices d’essais pratiques qui permettent de tester en vol les caractéristiques des aéronefs, dans les meilleures conditions de sécurité. Elle forme : des pilotes d’essais, des ingénieurs, des mécaniciens et expérimentateurs navigants d’essais, des contrôleurs aériens pour les essais en vol.

Située à Istres depuis 1962, l’EPNER exerce ses activités au sein de la DGA (Délégation Générale pour l’Armement). Ceci confère à l’école une position unique entre les forces armées et l’industrie d’une part, et entre les activités d’essais des secteurs militaires et civils d’autre part. L’EPNER enseigne aux équipages dans ces différents domaines depuis plus de 70 ans.

La haute qualité de cet enseignement, basé sur un travail d’équipe entre pilotes, ingénieurs et contrôleurs aériens, est reconnue dans les plus hautes instances de la communauté aéronautique internationale.

Simulateur d’altitude Comex

Destiné à des essais hypobares dans le domaine de l’aéronautique et de l’espace, le centre d’Essais de la Comex s’est doté depuis 2017 d’une chambre hypoxique, appelée aussi caisson hypobare ou simulateur d’altitude.

La possibilité de reproduire dans cette chambre hypoxique de 20m2 des vols jusqu’à 40 000 mètres d’altitude (131 000 pieds), permet à nos partenaires, les principales organisations et industries européennes et mondiales du secteur de l’aéronautique et aérospatiale, de réaliser avec l’aide de nos équipes des tests sur l’humain, comme dans le cas présent une mise en situation d’hypoxie mais aussi des tests de qualification sur des équipements et matériels.

La maîtrise des conditions extrêmes de pression et de température permet à notre entreprise d’être impliquée dans une très large palette de projets.

Mise en situation d’hypoxie

Apprêté pour l’occasion en simulateur de vol ce test avait pour but de permettre aux élèves de l’EPNER d’expérimenter dans des conditions les plus réalistes possibles différentes situations de mise en hypoxie.

Cela a permis l’exposition d’un équipage à une hypoxie dans le but de tenter d’identifier les éventuels signes physiologiques précurseurs.

De permettre une détection des défaillances sur le matériel comme les masques ou encore des dommages structuraux sur l’avion (dépressurisation, etc.).

Des dangers liés au vol en haute altitude.

Les élèves devaient alors dans ces situations mettre en application des techniques pour ramener l’équipage au sol ou vers une zone d’éjection.

Surveillance médicale

L’assistance médicale a été assurée par l’Institut de Physiologie et de Médecine en Milieu Maritime et en Environnement Extrême « PHYMAREX » qui regroupe un ensemble de médecins et d’infirmiers issus essentiellement de l’Assistance Publique de Hôpitaux de Marseille (APHM) et plus précisément du Centre hyperbare du CHU de Sainte Marguerite. Les adhérents opérationnels sont formés à la médecine hyperbare et/ou à la médecine d’urgence et/ou à la médecine aéronautique et aérospatiale.

Cette assistance est placée sous la direction du Docteur Mathieu COULANGE, médecin urgentiste spécialisé en médecine hyperbare, en médecine maritime et en médecine aéronautique. Responsable du service de médecine hyperbare, subaquatique et maritime du CHU de Sainte Marguerite.

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement d’ESPRIT. Le module européen de la station orbitale lunaire GATEWAY. Le 24 octobre 2018, la COMEX et AIRBUS ont signé un accord de coopération portant sur le développement d’ESPRIT, l’un des modules européens de GATEWAY,...

Comex partenaire de la médecine hyperbare

  La Comex conçoit, fabrique et intègre des chambres d’oxygénothérapie hyperbare pour la médecine hyperbare depuis plus de 40 ans. Elle accompagne ses clients dans une démarche permanente pour le développement de leurs installations Nos installations d'oxygénothérapie...

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

Notre entreprise spécialisée en ingénierie hyperbare et hypobare vient de se voir attribuer par l'Agence Régionale de Santé, l’agrément l’autorisant à pratiquer des recherches cliniques impliquant la personne humaine au sein de nos locaux.  Qu’est-ce que la recherche...

la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement d’ESPRIT. Le module européen de la station orbitale lunaire GATEWAY.

Le 24 octobre 2018, la COMEX et AIRBUS ont signé un accord de coopération portant sur le développement d’ESPRIT, l’un des modules européens de GATEWAY, la future station spatiale lunaire.

GATEWAY est la première étape de l’exploration de l’espace humain après l’ère de la Station spatiale internationale. Ce sera une base pour les missions sur la surface lunaire des véhicules robotiques et des astronautes. Son assemblage en orbite lunaire devrait commencer en 2023.

GATEWAY est une station spatiale planifiée en orbite lunaire dotée d’un système de propulsion et d’énergie, de modules d’utilisation et d’habitation de l’équipage avec capacité d’amarrage, de sas d’activités scientifiques et extra-véhiculaires et de modules de logistique. Le développement est mené par le partenariat actuel de la Station Spatiale internationale : NASA, ESA, ROSCOSMOS, JAXA et CSA, pour un lancement sur la Lune dans les années 2020.

AIRBUS mène, en tant que coordinateur, l’une des deux études parallèles phase A/B1 pour le développement du module ESPRIT (système européen de ravitaillement en carburant, infrastructures et télécommunications), en coopération avec la COMEX à Marseille et d’autres partenaires européens.

ESPRIT est un système dont le lancement est prévu avec le premier module d’utilisation (un module pressurisé fourni par les États-Unis). Il comprend des systèmes de stockage et de ravitaillement en propulseur (xénon et hydrazine) pour l’élément de propulsion (le premier élément américain de GATEWAY), des systèmes de communication avec la Lune, des points d’interface pour les charges utiles externes et un sas scientifique.

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement de ce module spatial en y apportant son expertise en ingénierie et ses capacités de test. La société marseillaise a été pionnière du développement de systèmes sous-marins et de la plongée professionnelle. Depuis 2012, la COMEX est activement impliquée dans l’activité des vols spatiaux habités et des plates-formes stratosphériques.

On en parle dans les médias

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement d’ESPRIT. Le module européen de la station orbitale lunaire GATEWAY. Le 24 octobre 2018, la COMEX et AIRBUS ont signé un accord de coopération portant sur le développement d’ESPRIT, l’un des modules européens de GATEWAY,...

Comex partenaire de la médecine hyperbare

  La Comex conçoit, fabrique et intègre des chambres d’oxygénothérapie hyperbare pour la médecine hyperbare depuis plus de 40 ans. Elle accompagne ses clients dans une démarche permanente pour le développement de leurs installations Nos installations d'oxygénothérapie...

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

Notre entreprise spécialisée en ingénierie hyperbare et hypobare vient de se voir attribuer par l'Agence Régionale de Santé, l’agrément l’autorisant à pratiquer des recherches cliniques impliquant la personne humaine au sein de nos locaux.  Qu’est-ce que la recherche...

Comex partenaire de la médecine hyperbare

Comex partenaire de la médecine hyperbare

 

La Comex conçoit, fabrique et intègre des chambres d’oxygénothérapie hyperbare pour la médecine hyperbare depuis plus de 40 ans. Elle accompagne ses clients dans une démarche permanente pour le développement de leurs installations

Nos installations d’oxygénothérapie hyperbare sont présentes dans un très grand nombre d’unités médicales publiques ou privées à travers le monde.

La médecine hyperbare aujourd’hui

 

La médecine hyperbare, également appelée oxygénothérapie hyperbare (OHB), consiste à administrer à un patient de l’oxygène à une pression supérieure à la pression atmosphérique.

 

Les traitements des différentes pathologies

 

Cette médecine permet le traitement de nombreuses pathologies urgentes ou chroniques.
Les patients traités sont installés dans une chambre d’oxygénothérapie hyperbare et sont amener à une pression en air équivalente à 1,5 bar (2,5 ATA).
Chaque patient se verra administrer de l’oxygène pur suivant un protocole prédéfini par le médecin Hyperbare.
Toutes les pathologies suivantes peuvent être traitées : (Liste non exhaustive)

. Maladie de décompression (accident de plongée)
. Intoxication au monoxyde de carbone
. Surdité brusque
. Embolie gazeuse
. Infection nécrosante des tissus mous
. Ostéomyélite chronique réfractaire
. Brûlures étendues
. Lésions radio-induites
. Ulcères ou gangrènes ischémiques
. Etc…

 

Les effets thérapeutiques de la médecine hyperbare

L’OHB restaure des pressions d’oxygène suffisantes dans les tissus ischémiques, limite l’œdème, protège contre l’agression de la reperfusion et facilite la cicatrisation.
Elle augmente le pouvoir bactéricide des polynucléaires, potentialise certains antibiotiques et agit directement sur les bactéries. L’augmentation de la pression permet également de fragmenter les manchons gazeux intravasculaires en cas d’embolie gazeuse artérielle. Cette thérapie permet l’augmentation de l’apport en oxygène aux tissus endommagés et d’accélérer le processus de guérison.

 

De nouvelles pistes pour la médecine hyperbare

L’oxygénothérapie hyperbare promet, à travers des études scientifiques, un beau potentiel pour améliorer l’état de personnes victimes d’AVC (Accident Vasculaire Cérébral) en réveillant le cerveau avec de l’oxygène. Elle est également étudiée pour la maladie d’Alzheimer et en phase de test dans la fibromyalgie.

Le Centre hyperbare à l’hôpital Sainte Marguerite de Marseille (AP-HM)

Partenaire privilégié depuis de longues années le service de médecine hyperbare de l’AP-HM et la Comex ont depuis longtemps pris l’habitude de travailler ensemble. Cette collaboration renforcée par une proximité géographique permet de former un plateau médico-technique de haute qualité pour la recherche biomédicale et le développement dans le domaine des environnements extrêmes.

C’est en 2004 que l’AP-HM s’est dotée à l’hôpital de Sainte Marguerite de Marseille d’un centre hyperbare. Conçu et installé par notre entreprise, nous en assurons aussi la maintenance.

Le centre hyperbare est actuellement dirigé par le Docteur Mathieu COULANGE, Chef du service de médecine hyperbare, subaquatique et maritime.

 

Le Centre hyperbare est muni de trois chambres multiplaces :

1) Une chambre « Chronique » pour les traitements chroniques en ambulatoire. (8 places assises).

2) Une chambre « REA » qui est une chambre de réanimation d’urgence (2 places allongées). Elle permet aussi de réaliser entre autres des     explorations vasculaires en pression telles que la pression transcutanée et le laser flux doppler.

3) Une chambre « HYPO/HYPER » qui permet un fonctionnement en hyperbarie et en hypobarie.

– Traitements hyperbares chroniques (2 places allongées ou 3 places assises).

– Etudes physiopathologiques en hypobarie.

La structure comprend également des salles de consultations qui permettent de réaliser les visites médicales de non contre-indication à la plongée loisir et d’aptitude médicale aux interventions en milieux hyperbares pour les professionnels.

A savoir : Le centre de médecine hyperbare de l’AP-HM est actuellement le seul en France à posséder un caisson hypobare qui lui permet, entre autres, de réaliser des études chez les personnels navigants de l’aéronautique.

Plus généralement, l’AP-HM se veut un pôle d’excellence dans la recherche et d’enseignement dans le domaine de la médecine appliquée aux environnements extrêmes. C’est vrai pour le domaine maritime mais aussi pour le domaine aéronautique.

Une modernisation constante du centre hyperbare

 

Après le remplacement du système informatique par la dernière génération, les équipes COMEX sont à nouveau intervenues pour moderniser le centre hyperbare en 2017.

En effet, les équipes de notre Département Services ont installé sur les 3 chambres d’oxygénothérapie hyperbare, un nouveau système d’éclairage adapté beaucoup plus performant et économique (Technologie LED) qui a permis d’améliorer considérablement le confort des patients et du personnel soignant.

« Depuis notre partenariat avec la Comex, nous avons pris l’option de moderniser nos chambres Hyperbare et Hypobare. En 2017 nous avons remplacé nos éclairages halogène moins performants par des LED, ce qui est beaucoup plus agréable avec la possibilité de passer d’un éclairage blanc vers une lumière bleue qui a la propriété d’apaiser les patients et de leur permettre de se reposer ce qui est très agréable pour eux pendant les séances d’oxygénothérapies quotidiennes. Cela est aussi un confort pour le personnel soignant lors des soins »

Roland Blanc

Responsable Technique biomédical, Centre Hyperbare, CHU Sainte Margueritte (AP-HM)

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement d’ESPRIT. Le module européen de la station orbitale lunaire GATEWAY. Le 24 octobre 2018, la COMEX et AIRBUS ont signé un accord de coopération portant sur le développement d’ESPRIT, l’un des modules européens de GATEWAY,...

Comex partenaire de la médecine hyperbare

  La Comex conçoit, fabrique et intègre des chambres d’oxygénothérapie hyperbare pour la médecine hyperbare depuis plus de 40 ans. Elle accompagne ses clients dans une démarche permanente pour le développement de leurs installations Nos installations d'oxygénothérapie...

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

Notre entreprise spécialisée en ingénierie hyperbare et hypobare vient de se voir attribuer par l'Agence Régionale de Santé, l’agrément l’autorisant à pratiquer des recherches cliniques impliquant la personne humaine au sein de nos locaux.  Qu’est-ce que la recherche...

La plongée pour réduire le stress post-traumatique

A Marseille, 15 rescapés des attentats du Bataclan combattent l'angoisse grâce a la plongée. Ils ont entamé la deuxième phase d'un essai clinique visant à montrer que la plongée réduit le stress post-traumatique.Photo copyright La Provence C'est un beau combat qui se...

« Lâché » de ballons à la COMEX !

L’équipe du département Espace n’arrête plus de « lâcher » des ballons ! Bon, ceux-là sont stratosphériques et destinés à des applications scientifiques et technologiques, que ce soit au travers du programme TRITON, financé par le Pôle Mer Méditerranée dans le cadre...

Conception d’une machine spéciale hyperbare pour l’Institut SuperGrid

Depuis 2016, l’Institut SuperGrid a travaillé intensément sur la spécification d'une machine spéciale de test hyperbare capable d'aller jusqu'à 40 bar de pression interne et de valider les concepts de noeud (raccordement) sous-marin pour les réseaux maillés offshore....

Concevoir une base lunaire à l’aide des technologies d’impression 3D

Les déchets sont des ressources ! même sur la lune Le 8 janvier 2018. L'agence Spatiale Européenne (ESA) a confié au Consortium URBAN, qui comprend la COMEX à Marseille, LIQUIFER Systems Group et SONACA Space GmbH, sous la direction de OHB System AG, l'étude «...

Caisson hyperbare projetable : Comex équipe l’Etat algérien

Le marché s’est clôturé par la formation de 10 personnes de la Direction Générale de la Protection Civile (DGPC). En novembre 2017, les experts techniques des Départements Ingénierie et Services de Comex ont formé le personnel utilisateur à la maintenance…

Premier test de sortie lunaire

English Version Les astronautes de l'ESA ont testé les répliques d'outils de la mission Apollo de la NASA fabriqués par la COMEX lors d'une session de formation qui s'est déroulée au Géoparque Lanzarote sur le terrain de l'ESA Spaceflight Analog.  La formation...

Explorateurs des Abysses

Depuis des décenies, une poignée d'hommes et de femmes a su braver les craintes ancestrales des abysses pour percer les mystères des profondeurs sous-marines. Qu'ils soient chinois, francais, japonais, américains ou russes, ces océanautes ont ouvert les portes d'un...

Un simulateur de vol vient équiper le Centre d’Essais Hypobares de la COMEX

English VersionToujours désireux de continuer à renforcer notre partenariat avec les industriels de l’aéronautique et de l’espace, notre Centre d’Essais Hypobares se dote d’un simulateur de vol capable de reproduire des vols aéronautiques et spatiaux. Dans le...

Restons connectés

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

Notre entreprise spécialisée en ingénierie hyperbare et hypobare vient de se voir attribuer par l’Agence Régionale de Santé, l’agrément l’autorisant à pratiquer des recherches cliniques impliquant la personne humaine au sein de nos locaux.

 

Qu’est-ce que la recherche biomédicale ?

 

Domaine d’études qui vise à améliorer les connaissances en matière de santé. Pour ce faire, elle se base notamment sur la collecte, chez des sujets volontaires, d’informations à caractère biologique et/ou médical.

La recherche biomédicale s’appuie sur un processus étape par étape, depuis la conception jusqu’à l’analyse des résultats. Afin d’assurer une sécurité maximale aux sujets, en France les recherches sont strictement encadrées par la loi :

 

  •  Elles sont conçues et menées par des équipes pluridisciplinaires de personnes qualifiées (médecins, techniciens, statisticiens, infirmiers…).
  • Ces équipes travaillent selon un protocole établi.
  • Des autorités contrôlent les recherches (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé ou ANSM, Comité de protection de personnes ou CPP).
  • Tout au long d’une recherche, des comités surveillent généralement son déroulement

Cet agrément de recherche biomédicale concerne deux lieux sur le site de la Comex.

 

1)  Le Centre d’Essais Hyperbares et hypobares

• Infrastructures dédiées aux essais (simulateur d’altitude et simulateur de plongée)
• Une salle de consultation médicale
• Un système de vidéo et audio surveillance en temps réel : pour assurer l’interface intérieure et extérieure du caisson hypobare
• Un dispositif d’oxygénation médicale disponible sans délai à l’intérieur/l’extérieur du caisson
• Un défibrillateur DAD + chariot d’urgence
• Du matériel de ressuscitation positionné à proximité immédiate du caisson
• Des dispositifs médicaux de suivi et de contrôle patient

2) Les bassins d’essais

Les essais clinique porteront sur des sujets sains majeurs de 18 à 65 ans et seront uniquement de nature physiologique.

L’assistance médicale sera assurée par l’Institut de Physiologie et de Médecine en Milieu Maritime et en Environnement Extrême « PHYMAREX » qui regroupe un ensemble de médecins et d’infirmiers issus essentiellement de l’Assistance Publique de Hôpitaux de Marseille (APHM) et plus précisément du Centre hyperbare du CHU de Sainte Marguerite. Les adhérents opérationnels sont formés à la médecine hyperbare et/ou à la médecine d’urgence et/ou à la médecine aéronautique et aérospatiale.
Sous la direction du Docteur Mathieu COULANGE, médecin urgentiste spécialisé en médecine hyperbare, en médecine maritime et en médecine aéronautique. Responsable du service de médecine hyperbare, subaquatique et maritime du CHU de Sainte Marguerite.

« Nous sommes heureux de cet agrément car il est rarement attribué aux entreprises privées, au profit en général des centres hospitaliers, même si cet agrément n’est pas une nouveauté pour nous. Dans les années 90, lorsque nous effectuions des plongées expérimentales à l’hydrogène, nous l’avions… »

Alexandre Oskian

Directeur des départements Ingénierie et Services, COMEX.SA

Dernières actualités des départements Ingénierie et Services

La plongée pour réduire le stress post-traumatique

A Marseille, 15 rescapés des attentats du Bataclan combattent l’angoisse grâce a la plongée. Ils ont entamé la deuxième phase d’un essai clinique visant à montrer que la plongée réduit le stress post-traumatique.

Conception d’une machine spéciale hyperbare pour l’Institut SuperGrid

l’Institut SuperGrid a travaillé intensément sur la spécification d’une machine spéciale de test hyperbare capable d’aller jusqu’à 40 bar de pression interne et de valider les concepts de noeud (raccordement) sous-marin pour les réseaux maillés offshore….

Caisson hyperbare projetable : Comex équipe l’Etat algérien

Dans le cadre d’un marché passé avec la Direction Générale de la Protection Civile algérienne, deux caissons hyperbares projetables nouvelle génération sont désormais en exploitation.

Un simulateur de vol vient équiper le Centre d’Essais Hypobares de la COMEX

désireux de continuer à renforcer notre partenariat avec les industriels de l’aéronautique et de l’espace, notre Centre d’Essais Hypobares se dote d’un simulateur de vol capable de reproduire des vols aéronautiques et spatiaux.

Septembre en Mer 2018

Septembre en Mer 2018

« Septembre en mer » est un événement accessible à tous, permettant de faire découvrir les multiples richesses maritimes de notre littoral pendant tout le mois de septembre, et de populariser la mer au sein de la métropole marseillaise.

 

Visite de la Comex

 

Le 05 et 06 septembre 2018 de 14 à 17h00

Au travers d’une visite scientifique du site et de ses différents départements venez découvrir l’expertise maritime de la société Comex

 

Réservation obligatoire par mail : s.cuomo@comex.fr

Tarif : Gratuit

Age minimum : 17 ans

Office de la mer : Septembre en mer 2018

Septembre en Mer 2018

« Septembre en mer » est un événement accessible à tous, permettant de faire découvrir les multiples richesses maritimes de notre littoral pendant tout le mois de septembre, et de populariser la mer au sein de la métropole marseillaise.   Visite de la Comex   Le 05 et...

FOWT 25/26/27 APRIL 2018 MARSEILLE

The world's largest event dedicated to floating offshore wind   Under the High Patronage of Nicolas HULOT, Ministre d’Etat, Minister for the Ecological and Inclusive Transition. COMEX SA is sponsoring FOWT 2018. MARINE department and INNOVATION department will...

Paris Space Week 28 / 29 march 2018

Comex will be present at the show Paris Space Week exhibition (PSW), the international space business meeting event is organised by the French Cluster ASTech Paris Region. 28 / 29 march 2018 Visit us on Booth C 13 COMEX simulates pressures from -4km to + 40km. We...

Oceanology International London 13/15 march 2018

Comex Innovation will be present at the show Oceanology International London 13/15 march 2018 Visit us on Booth K 200 The photogrammetric survey tool ORUS3D ® will be presented, with its associated inspection services providing high resolution 3D reconstructions of...

La plongée pour réduire le stress post-traumatique

La plongée pour réduire le stress post-traumatique

A Marseille, 15 rescapés des attentats du Bataclan combattent l’angoisse grâce a la plongée.
Ils ont entamé la deuxième phase d’un essai clinique visant à montrer que la plongée réduit le stress post-traumatique.

Photo copyright La Provence

C’est un beau combat qui se livre en ce moment à Niolon. L’un de ceux qui transforment une victime en résistant, un rescapé en combattant. Dans les eaux bleues de la calanque, à coup de palmes, ils sont 15 à reconquérir leur liberté, bridée par l’angoisse depuis le 13 novembre 2015. Quinze rescapés des attentats parisiens qui prennent part depuis lundi à la seconde phase d’un projet expérimental visant à montrer les bénéfices de la plongée alliée à la sophrologie sur le trouble du stress post-traumatique. (TSPT). Nom de code : DivHope.

Si DivHope est pour le moment testé auprès d’un échantillon restreint, ses créateurs espèrent mettre au point un protocole exportable pour d’autres populations victime de stress. Des discussions sont en cours avec les pompiers, des services médicaux… “Nous réfléchissons à le proposer à des personnes victimes de dépression résistantes au traitement et aux enfants hyperactifs”, précise Mathieu Coulange. Un essai est également programmé cet automne avec l’armée. D’autres soldats que ceux qui ont survécu à la fracture du Bataclan, mais une même bataille – la plus dure et courageuse à mener. La bataille contre soi-même.

En collaboration étroite avec l’association de rescapés Life for Paris, mais aussi la Fondation d’aide aux victimes du terrorisme (FAVT), qui finance largement l’essai. les chercheurs ont trouvé aussi à Marseille de précieux soutiens. L’équipementier de plongée Beuchat n’a pas hésité à mettre à leur disposition tenues et blocs de plongée gracieusement. Quant à la Comex phocéenne, elle a accueilli dans son bassin d’essai boulevard de l’Océan le groupe pour son premier jour de stage, louant les installations pour… 1€ symbolique ! Enfin, partenaire du premier jour de Frédéric Bénéton – il y avait conduit DivStress, une étude clinique précurseur de DivHope – c’est l’UCPA Niolon qui héberge toute cette semaine et appuie financièrement ces stagiaires d’un genre particulier.

Source La Provence : Lire l’article complet

Les victimes du Bataclan s’initiant a la plongée dans le bassin d’essai de la Comex, avant d’aller plonger en mer, dans les calanques de Niolon.

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement d’ESPRIT. Le module européen de la station orbitale lunaire GATEWAY. Le 24 octobre 2018, la COMEX et AIRBUS ont signé un accord de coopération portant sur le développement d’ESPRIT, l’un des modules européens de GATEWAY,...

Comex partenaire de la médecine hyperbare

  La Comex conçoit, fabrique et intègre des chambres d’oxygénothérapie hyperbare pour la médecine hyperbare depuis plus de 40 ans. Elle accompagne ses clients dans une démarche permanente pour le développement de leurs installations Nos installations d'oxygénothérapie...

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

Notre entreprise spécialisée en ingénierie hyperbare et hypobare vient de se voir attribuer par l'Agence Régionale de Santé, l’agrément l’autorisant à pratiquer des recherches cliniques impliquant la personne humaine au sein de nos locaux.  Qu’est-ce que la recherche...

« Lâché » de ballons à la COMEX !

« Lâché » de ballons à la COMEX !

L’équipe du département Espace n’arrête plus de « lâcher » des ballons ! Bon, ceux-là sont stratosphériques et destinés à des applications scientifiques et technologiques, que ce soit au travers du programme TRITON, financé par le Pôle Mer Méditerranée dans le cadre du dispositif NEPTUNE (surveillance maritime), et des campagnes de « crowd-flying », concept pour lequel Comex Espace et notre partenaire Zero2Infinity ont été récompensés par l’ESA (Agence Spatiale Européenne).

Téléchargez le communiqué de presse

Projet TRITON

 

Surveillance maritime avec des plateformes à haute altitude

 

L’objectif du programme TRITON est de lancer depuis la mer une plate-forme stratosphérique de haute altitude (HAPS) à partir de navire et de survoler une zone spécifique à la surface de l’océan en prenant des images au cours d’une journée.
Les lancements de ballons stratosphériques à partir de la terre sont limités par les restrictions légales et les conditions météorologiques. Le lancement depuis la mer permet en plus d’avoir des restrictions assouplies, de compenser les vents de basse altitude par le mouvement du navire. Le navire peut en outre adapter sa position de lancement afin de survoler une zone spécifique ou pour atterrir sur un point précis.
Les ballons stratosphériques sont une solution économique et viable qui a un impact environnemental proche de zéro (le lancement lui-même n’a aucune émission, pas de débris en orbite ou la mer). De tels systèmes sont également facilement accessibles à diverses organisations pour atteindre les conditions proches de l’espace.
La surveillance maritime à partir de ballon stratosphérique est une alternative économique aux méthodes d’observation habituelles, satellitaire ou aéronautique.

Succès du test de surveillance marine 

La solution proposée a démontré que ces lancements depuis la mer permettent d’avoir des prédictions de trajectoire suffisamment précises pour surveiller une zone spécifique avec des caméras. Caméras ayant une fréquence plus élevée que l’imagerie satellitaire et une portée spatiale plus élevée que la surveillance aérienne.
Trois lancements consécutifs ont été effectués avec une charge utile d’observation pour suivre une cible en mer, le navire « MINIBEX ». Cette démonstration a montré que de tels ballons stratosphériques peuvent être utilisés à l’avenir comme réponse rapide pour l’observation d’une zone précise. Le programme TRITON a donc développé et lancé une charge utile de 4kg environ à partir de la mer et effectué des observations maritimes à partir de la stratosphère.


COMEX partenaire des universités

En plus des trois lancements, l’équipe a également lancé avec succès un ballon contenant des instruments mis en œuvre par l’IM2NP (Institut des Matériaux, Microélectronique et Nanosciences de Provence UMR 7334 CNRS – Aix-Marseille Université). Cette quatrième charge utile, développée par le département DETECT de l’IM2NP, a permis de fédérer compétences et savoir-faire dans différents domaines comme la transmission d’énergie, le rayonnement, la détection et l’instrumentation autour d’un projet commun. L’objectif de cette mission était de tester les capteurs développés ou étudiés à l’IM2NP dans des conditions spatiales. Par exemple température, humidité, CO2, rayonnement solaire et UV, rayonnement neutronique et flux thermique. L’équipe Z2I a conçu une gondole, instrumentée par l’IM2NP permettant de suivre en temps réel le comportement des capteurs embarqués. Le succès de ce premier lancement ouvre la porte à de nouvelles missions scientifiques dédiées à l’instrumentation spatiale.

Applications de TRITON

La méthode proposée par le programme TRITON facilite l’accès à l’espace proche et est la première plate-forme de lancement océanique basée sur une installation commerciale. C’est une approche unique en Europe et dans le monde entier aujourd’hui. L’utilisation d’un navire privé de taille moyenne réduit les coûts associés à ces lancements. Le service proposé rend les essais suborbitaux et les opérations accessibles à de nombreuses organisation et pays. Cette démonstration ouvre un tout nouveau champ de surveillance des océans : il peut s’agir d’une réponse rapide à des catastrophes telles que la pollution marine (déversements d’hydrocarbures). C’est une méthode d’observation discrète qui pourrait être utilisée pour le trafic maritime (légal ou illégal), la surveillance et protection de la biodiversité.

Cette combinaison de technologies marines et spatiales permet également de lancer des équipements dans Near Space avec des applications potentielles à la qualification de technologie satellite, tests de nouveaux systèmes d’imagerie ou tests de systèmes de communication.

Conception du système de ballon stratosphérique TRITON

Pour le système TRITON, la plus petite architecture de ballon stratosphérique a été choisie. Ceux-ci présentent l’avantage de pouvoir être lancés plus facilement depuis le poste de pilotage du navire. L’architecture de la plate-forme se compose d’une plate-forme avec le système d’observation et le train de vol qui hisse l’Iridium Tracker et les parachutes. Le système d’observation accueille un système de stabilisation à 3 axes, des batteries et la caméra de surveillance elle-même. Des tests fonctionnels préliminaires (dans la stratosphère) et des essais d’éclaboussement ont été effectués en mai 2018 pour préparer le système à la campagne finale de début juin 2018.

Le Département ESPACE remporte un prix lors de l’évènement “Ocean X Space” !

COMEX et Zero2Infinity ont remporté le 2ème prix pour leur concept « Crowd-Flying » lors de la compétition « Ocean X Space » organisée par l’ESA (Agence Spatiale Européenne), mercredi 23 mai à Stavanger en Norvège.
Cette conférence avait pour objectif de fédérer les synergies entre le secteur maritime et l’espace.
Invité par l’ESA, nous avons présenté ce projet devant environ 200 experts du secteur spatial, maritime et observation de la terre.

Concept du Crowd-Flying

Le principe du Crowd-Flying est de lancer en ballon stratosphérique des expériences en sub-orbit par la mer. Un lancement en mer permet de lancer des charges plus lourdes et ainsi nous pouvons combiner plusieurs clients sur le même vol. Dont l’idée des vols participatifs « le Crowd-Flying ». Un grand nombre de participants rend une mission possible et en réduit considérablement les couts et rend ce type de missions accessibles à des PME, universités, entités de recherche, etc….

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement d’ESPRIT. Le module européen de la station orbitale lunaire GATEWAY. Le 24 octobre 2018, la COMEX et AIRBUS ont signé un accord de coopération portant sur le développement d’ESPRIT, l’un des modules européens de GATEWAY,...

Comex partenaire de la médecine hyperbare

  La Comex conçoit, fabrique et intègre des chambres d’oxygénothérapie hyperbare pour la médecine hyperbare depuis plus de 40 ans. Elle accompagne ses clients dans une démarche permanente pour le développement de leurs installations Nos installations d'oxygénothérapie...

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

Notre entreprise spécialisée en ingénierie hyperbare et hypobare vient de se voir attribuer par l'Agence Régionale de Santé, l’agrément l’autorisant à pratiquer des recherches cliniques impliquant la personne humaine au sein de nos locaux.  Qu’est-ce que la recherche...

Restons connectés

FOWT 25/26/27 APRIL 2018 MARSEILLE

FOWT 25/26/27 APRIL 2018 MARSEILLE

The world’s largest event dedicated to floating offshore wind

 

Under the High Patronage of Nicolas HULOT, Ministre d’Etat, Minister for the Ecological and Inclusive Transition.

COMEX SA is sponsoring FOWT 2018. MARINE department and INNOVATION department will actively participate to this event.

FOWT 2018, will take place at the Palais du Pharo on 25 and 26 April 2018 and has now added an academic session on 27 April 2018. Check out the programme!

 

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement d’ESPRIT. Le module européen de la station orbitale lunaire GATEWAY. Le 24 octobre 2018, la COMEX et AIRBUS ont signé un accord de coopération portant sur le développement d’ESPRIT, l’un des modules européens de GATEWAY,...

Comex partenaire de la médecine hyperbare

  La Comex conçoit, fabrique et intègre des chambres d’oxygénothérapie hyperbare pour la médecine hyperbare depuis plus de 40 ans. Elle accompagne ses clients dans une démarche permanente pour le développement de leurs installations Nos installations d'oxygénothérapie...

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

Notre entreprise spécialisée en ingénierie hyperbare et hypobare vient de se voir attribuer par l'Agence Régionale de Santé, l’agrément l’autorisant à pratiquer des recherches cliniques impliquant la personne humaine au sein de nos locaux.  Qu’est-ce que la recherche...

Restons connectés

Paris Space Week 28 / 29 march 2018

Paris Space Week 28 / 29 march 2018

Comex will be present at the show Paris Space Week exhibition (PSW), the international space business meeting event is organised by the French Cluster ASTech Paris Region.

28 / 29 march 2018
Visit us on Booth C 13

COMEX simulates pressures from -4km to + 40km. We perform human tests in a unique hypobaric center. Material tests are performed in gas or liquid. COMEX is a pioneer in launching stratospheric balloons from sea. We also developped an unique space suit to train and simulate astronaut EVA underwater.

Paris Space Week

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement d’ESPRIT. Le module européen de la station orbitale lunaire GATEWAY. Le 24 octobre 2018, la COMEX et AIRBUS ont signé un accord de coopération portant sur le développement d’ESPRIT, l’un des modules européens de GATEWAY,...

Comex partenaire de la médecine hyperbare

  La Comex conçoit, fabrique et intègre des chambres d’oxygénothérapie hyperbare pour la médecine hyperbare depuis plus de 40 ans. Elle accompagne ses clients dans une démarche permanente pour le développement de leurs installations Nos installations d'oxygénothérapie...

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

Notre entreprise spécialisée en ingénierie hyperbare et hypobare vient de se voir attribuer par l'Agence Régionale de Santé, l’agrément l’autorisant à pratiquer des recherches cliniques impliquant la personne humaine au sein de nos locaux.  Qu’est-ce que la recherche...

Restons connectés

Conception d’une machine spéciale hyperbare pour l’Institut SuperGrid

Conception d’une machine spéciale hyperbare pour l’Institut SuperGrid

Depuis 2016, l’Institut SuperGrid a travaillé intensément sur la spécification d’une machine spéciale de test hyperbare capable d’aller jusqu’à 40 bar de pression interne et de valider les concepts de noeud (raccordement) sous-marin pour les réseaux maillés offshore. Outre sa taille imposante, ce caisson hyperbare a la particularité de réaliser des tests combinés à des systèmes de câbles haute tension sous-marins, notamment la pression de l’eau, les contraintes diélectriques et les cycles thermiques. L’enceinte hyperbare permettra l’intégration d’un ou deux câbles en entrée et un en sortie afin de permettre la création d’un circuit électrique.

En 2017 l’Institut SuperGrid a confié à COMEX (Compagnie Maritime d’Expertises) la conception, la réalisation et l’intégration de cette enceinte hyperbare.


Quelques spécificités techniques de cette machine spéciale :


  • Tests combinés de câbles et connecteurs jusqu’à 40 bar de pression et 60°C en température
  • Caisson hyperbare tout inox équipé d’un hublot et de deux éclairages
  • Système de manutention sans moyen de levage pour un équipement de 5 mètres de long et d’une masse d’environ 10 tonnes
  • Traversée de type presse étoupe 50 bar novateur et de grandes dimensions
  • Prévue pour avoir différentes configurations d’entrée et de sortie de câbles, différents nombres et différents diamètres

 

Les normes internationales telles que IEC61886 sont considérées comme la base sur laquelle ces tests doivent être menés. Cependant de nombreux essais effectués par SuperGrid Institute concernent de nouvelles technologies et ils ne s’inscriront donc pas dans une norme de test existante. La réalisation de ces tests garantit que les performances électriques et l’intégrité mécanique de la conception sont conformes aux spécifications du produit. Une fuite d’eau, une dégradation diélectrique ou mécanique conduirait à un résultat non conforme.
En décembre 2017, le concept innovant de presse étoupe a été validé avec succès dans l’un des moyens d’essai le CE1000 du Centre d’Essais Hyperbares de la Comex à Marseille.

comex-ingenierie-logo
comex-services-logo

L’Institut pour la Transition Énergétique (ITE) SuperGrid est une plate-forme de recherche collaborative dans le domaine des énergies décarbonées, rassemblant les compétences de l’industrie et de la recherche publique dans une logique de co-investissement public-privé et de collaboration étroite entre tous les acteurs de la filière.
L’institut a pour objectif de développer les technologies pour l’Institut SuperGrid, à savoir les futurs réseaux de transport de l’énergie électrique, utilisant du courant continu et du courant alternatif à fortes tensions (de l’ordre d’un million de volts).        Ces réseaux sont conçus pour acheminer à grande-échelle de l’énergie produite par des sources renouvelables éloignées des centres de consommation, dont une partie significative se trouve en mer (offshore), et qui permettront en lien avec des moyens de stockage flexibles, de gérer le caractère intermittent des énergies renouvelables et d’assurer la stabilité et la sécurité du réseau.

Site Web : http://www.supergrid-institute.com/

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement d’ESPRIT. Le module européen de la station orbitale lunaire GATEWAY. Le 24 octobre 2018, la COMEX et AIRBUS ont signé un accord de coopération portant sur le développement d’ESPRIT, l’un des modules européens de GATEWAY,...

Comex partenaire de la médecine hyperbare

  La Comex conçoit, fabrique et intègre des chambres d’oxygénothérapie hyperbare pour la médecine hyperbare depuis plus de 40 ans. Elle accompagne ses clients dans une démarche permanente pour le développement de leurs installations Nos installations d'oxygénothérapie...

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

Notre entreprise spécialisée en ingénierie hyperbare et hypobare vient de se voir attribuer par l'Agence Régionale de Santé, l’agrément l’autorisant à pratiquer des recherches cliniques impliquant la personne humaine au sein de nos locaux.  Qu’est-ce que la recherche...

Restons connectés

Oceanology International London 13/15 march 2018

Oceanology International London 13/15 march 2018

Comex Innovation will be present at the show
Oceanology International London
13/15 march 2018
Visit us on Booth K 200

The photogrammetric survey tool ORUS3D ® will be presented, with its associated inspection services providing high resolution 3D reconstructions of all subsea structures or seascapes. Come and have a look to the obtained results (Scaled 3D models) in Virtual Reality on our booth.

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement d’ESPRIT. Le module européen de la station orbitale lunaire GATEWAY. Le 24 octobre 2018, la COMEX et AIRBUS ont signé un accord de coopération portant sur le développement d’ESPRIT, l’un des modules européens de GATEWAY,...

Comex partenaire de la médecine hyperbare

  La Comex conçoit, fabrique et intègre des chambres d’oxygénothérapie hyperbare pour la médecine hyperbare depuis plus de 40 ans. Elle accompagne ses clients dans une démarche permanente pour le développement de leurs installations Nos installations d'oxygénothérapie...

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

Notre entreprise spécialisée en ingénierie hyperbare et hypobare vient de se voir attribuer par l'Agence Régionale de Santé, l’agrément l’autorisant à pratiquer des recherches cliniques impliquant la personne humaine au sein de nos locaux.  Qu’est-ce que la recherche...

Restons connectés

La flotte Océanographique de la COMEX refait peau neuve

La flotte Océanographique de la COMEX refait peau neuve

2018, année du renouveau pour la flotte COMEX.

Le Janus II, navire amiral de la flotte océanographique de recherche  de la COMEX, vient juste de subir une réfection complète de ses œuvres vives.

Ces travaux de carénage ont été effectués au chantier naval de Saint-Mandrier à l’IMS 700.
Outre la remise à neuf de la peinture muraille de la coque, l’équipage a réalisé de la maintenance mécanique sur les moteurs (2x 700Kw) dont la révision des turbos, la révision des propulseurs schottel azimutaux, le rehaussage du portique de mise à l’eau, la remise en état de la grue, ….

La mise au repos du Janus II a aussi permis aux équipes de la COMEX de prendre le temps de changer la connexion filaire du rov Super Achille (-1000m) par une nouvelle en fibre optique.

Les travaux à peine achevés le Janus II a repris la mer, direction l’autre côté de la méditerranée, pour de nouvelles missions.

La suite au mois de mars avec le carénage de l’autre navire océanographique de la flotte, le Minibex

Navires océanographiques COMEX

Avec les navires Janus II, Minibex et Survex, la COMEX possède une flotte océanographique privée, polyvalente et bien équipée pour intervenir de la surface à 2 500 mètres de profondeur. Ils sont dotés des équipements à la pointe de la technologie et en constante évolution pour répondre aux demandes des clients sur des marchés très divers. Ils embarquent également des personnels “maison” expérimentés, rompus à la mise en oeuvre de ces équipements sophistiqués et particulièrement réactifs dans un domaine où les imprévus ne sont pas rares. De nouveaux outils sont ajoutés régulièrement en fonction des besoins, les opérateurs se forment ainsi à des techniques nouvelles, renforçant leur expérience opérationnelle.

Outre leur rôle traditionnel de plateforme d’essais à la mer dans le domaine industriel, de fournisseur d’images sous-marines pour l’industrie de l’audiovisuel, leur collaboration avec la marine nationale et les organismes dépendants de la DGA, leurs missions de recherche d’épaves suite à un naufrage, un crash aérien ou dans le cadre d’une mission culturelle (archéologique) ou historique, l’assistance à la mise en place, à 2 500 mètres de profondeur, des éléments d’Antarès, le seul télescope à nutrinos sous-marin au monde, les navires océanographiques de la COMEX prennent leur part dans  un secteur qui suscite un intérêt  grandissant et pressant de la population et des autorités de l’Etat : la conservation du milieu marin.

LES NAVIRES COMEX

SURVEX

Vedette hybride transportable, avec coque en aluminium, spécialement conçue et équipée pour les missions de survey côtiers ou portuaires.

MINIBEX

Navire de recherche océanographique transportable par cargo pour les transits transocéaniques, le Minibex permet d’assurer des missions d’exploration et tout type de travaux sous-marins sur le plateau continental. Il présente notamment un ratio exceptionnel entre mobilité, équipage réduit et outils disponibles à bord.

JANUS II

Ce catamaran de 30 mètres de long est un navire océanographique à positionnement dynamique, entièrement construit en aluminium, offre une large plateforme de travail adaptée à une multitude de missions marines et sous-marines. Sa grande autonomie, 20 jours sans ravitaillement, et ses coûts opérationnels faibles, permettent des opérations hauturières complexes dans des budgets raisonnables.

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement d’ESPRIT. Le module européen de la station orbitale lunaire GATEWAY. Le 24 octobre 2018, la COMEX et AIRBUS ont signé un accord de coopération portant sur le développement d’ESPRIT, l’un des modules européens de GATEWAY,...

Comex partenaire de la médecine hyperbare

  La Comex conçoit, fabrique et intègre des chambres d’oxygénothérapie hyperbare pour la médecine hyperbare depuis plus de 40 ans. Elle accompagne ses clients dans une démarche permanente pour le développement de leurs installations Nos installations d'oxygénothérapie...

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

Notre entreprise spécialisée en ingénierie hyperbare et hypobare vient de se voir attribuer par l'Agence Régionale de Santé, l’agrément l’autorisant à pratiquer des recherches cliniques impliquant la personne humaine au sein de nos locaux.  Qu’est-ce que la recherche...

Restons connectés

Share This

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer