Hydrogène : Maîtriser les pressions. Créer le futur

n

Catégories

l

Commentaires

Publié

13 Juil, 2023

Auteur

Comex

Hydrogène : Maîtriser les pressions. Créer le futur

Juil 13, 2023

Tourné vers l’avenir depuis plus de soixante ans

Au fil des décennies, Comex a constamment repoussé les limites de l’innovation pour fournir des solutions technologiques avancées. Que ce soit sur un versant technique afin de créer des systèmes compatibles de très hautes et très basses pressions, ou sur un versant physiologique afin de progresser dans la compréhension de l’impact des variations de pression sur le corps humain, Comex a constamment créé et expérimenté.

Aujourd’hui nous poursuivons avec cette vision de l’entreprise. Ainsi nous pouvons annoncer que depuis plusieurs mois notre entreprise participe à des développements dans un marché prometteur : celui de l’hydrogène.

Un héritage d’expertise et d’innovation

Notre engagement envers l’hydrogène ne constitue pas un nouveau départ pour nous, mais plutôt une évolution naturelle de notre expertise. En effet, dès sa création, Comex s’est positionnée comme une entreprise leader dans le développement de mélanges respiratoires pour plongeurs- scaphandriers et le travail à grandes profondeurs, établissant un record mondial à -701 mètres. Des avancées spectaculaires résultat de l’ambitieux programme de recherche baptisé « HYDRA ». Ces expériences pionnières se sont déroulées sur 18 années et nous ont permis de comprendre les propriétés uniques de l’hydrogène et de cultiver une solide base de connaissances sur ce gaz et sa manipulation.

Innover pour le futur de l’hydrogène

Aujourd’hui, l’hydrogène émerge comme l’un des carburants clés pour notre avenir énergétique. Il offre des nouvelles perspectives dans des domaines tels que les transports, les systèmes de stockage d’énergie, la production d’électricité verte et bien d’autres encore. Notre entreprise est résolue à contribuer avec son expertise à cette révolution énergétique.

Grâce à nos six décennies d’expérience, nous sommes prêts à relever les défis techniques et à créer des solutions novatrices. Nos équipes d’experts sont à la pointe de la recherche et du développement en travaillant sur des technologies nouvelles, machines spéciales, enceintes de confinement et tout type d’applications à pression maîtrisée pour garantir la sécurité, l’efficacité et la fiabilité des systèmes hydrogène.

Partenariats pour un avenir durable

Un déploiement à grande échelle de l’utilisation de l’hydrogène pour la production énergétique ne pourra se faire qu’en levant plusieurs verrous technologiques. Comex est déterminée à apporter ses compétences et savoirs pour lever ces verrous, en partenariat avec d’autres acteurs industriels et des instituts de recherche. Nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires pour aider à façonner ensemble un avenir durable et prospère.

L’héritage de Comex dans la maîtrise des pressions nous positionne idéalement pour relever les défis liés à l’hydrogène et ouvrir de nouvelles perspectives pour cette ressource précieuse. Nous sommes fiers d’utiliser notre expertise pour contribuer à la construction d’un monde plus propre, plus économe en énergie et davantage respectueux de l’environnement.

Retours sur l’aventure HYDRA

De l’air comprimé à l’hydrogène

La plongée à l’air comprimé a ses limites. Des facteurs tels que l’essoufflement, la toxicité de l’oxygène et les effets de la narcose à l’azote obligent les plongeurs à ne pas dépasser une profondeur de 50/60 mètres. Ce phénomène, connu sous le nom de narcose ou « ivresse des profondeurs », a conduit la Marine américaine à tester, dans les années 1930, un mélange respiratoire synthétique appelé « HELIOX ». Ce mélange remplace l’azote par de l’hélium et réduit la quantité d’oxygène en fonction de la profondeur, ce qui permet d’améliorer les performances en éliminant les effets de la narcose et l’apparition de l’essoufflement et de l’hyperoxie. De nouvelles tables de décompression ont été développées pour ce « cocktail ». Cependant, il a été découvert rapidement que l’utilisation de l’HELIOX » au-delà de 200 mètres de profondeur posait de nouveaux problèmes. Les plongeurs éprouvaient des vertiges, des tremblements, et une certaine maladresse dans les gestes, la perte du sommeil et de l’appétit, ce qui a été décrit en 1968 par l’équipe de la Comex sous le nom de « Syndrome Nerveux des Hautes Pressions » (SNHP).

Pour surmonter ce problème, la Comex a entrepris des expérimentations avec de nouveaux mélanges respiratoires afin de permettre aux plongeurs de dépasser les 200 mètres et de travailler à des profondeurs encore plus grandes. C’est ainsi que l’hydrogène a été introduit dans les « cocktails » respiratoires, créant l’ »HYDROX » (un mélange d’hydrogène et d’oxygène) et l' »HYDRELIOX » (un mélange d’hydrogène, d’hélium et d’oxygène) ! Ces mélanges permettent de réduire significativement les effets du « Syndrome Nerveux des Hautes Pressions » (SNHP) et d’améliorer considérablement l’efficacité et la capacité de travail des plongeurs. Grâce à l’utilisation de ces mélanges respiratoires hydrogénés, les plongeurs professionnels ont pu travailler à la mer jusqu’à la profondeur de 530m en toute sécurité et efficacité.

HYDRA (1968-1992) :

Le programme est axé sur le développement de la plongée à très grande profondeur sous mélanges respiratoires à base d’hydrogène (entre 70 et 701 mètres).

En 1968, lors de l’opération expérimentale de longue durée « PHYSALIE 1 », Henri-Germain Delauze et le chercheur américain Ralph Brauer ont réalisé des tests immergés à une profondeur de 335 mètres dans le caisson hyperbare « piscine » du Centre Expérimental Hyperbare. Cette expérience a permis aux neurophysiologistes de faire une découverte majeure : le Syndrome Nerveux des Hautes Pressions (SNHP). Les symptômes de ce syndrome incluent des tremblements, des nausées, une mauvaise coordination des mouvements et des résultats anormaux à l’électroencéphalogramme.

C’est alors que Henri Germain Delauze lance et dirige l’opération « HYDRA 1 » au cours de laquelle deux plongeurs vont essayer de respirer, en pleine eau, un mélange à base d’hydrogène à 255 mètres, l’HYDROX (mélange d’hydrogène et d’oxygène). Cependant, le test n’est pas probant : l’équipement du plongeur était en effet insuffisant pour le protéger du froid. Il en suivra « HYDRA 2 » réalisant un grand nombre d’essais sur divers modèles biologiques : cultures cellulaires, bactéries, grenouilles, souris, etc. Henri Germain Delauze impose à ce moment la règle « Ramenons le vivant »

Il faudra attendre 1982 pour que le programme de recherche sur l’hydrogène « HYDRA » soit relancé, profitant de l’évolution du matériel. Vont alors s’enchainer les expérimentations de HYDRA 3 à HYDRA 12 de 1983 à 1996

ProjetsAnnéeProfondeurPlongeursMélange
HYDRA 3 : COMEX198370/9116HYDROX
HYDRA 4 : COMEX1983240/3006HELIOX/HYDROX/HYDRELIOX
HYDRA 5 : COMEX/GISMER19854506HYDRELIOX
HYDRA 6 : COMEX/GISMER1986500/5208HYDRELIOX
HYDRA 7 : COMEX19872604HYDROX
HYDRA 8 : COMEX/GISMER1988500/5346HYDRELIOX
HYDRA 9 : COMEX/GISMER1989200/3004HYDROX
HYDRA 10 : COMEX1992675/7013HYDRELIOX
HYDRA 11 : COMEX1994335/3654HELIOX/HYDRELIOX
HYDRA 12 : COMEX1996200/2104HELIOX/HYDRELIOX

Comex teste de nombreux mélanges respiratoires comme :

  • Le « NITROX » (mélange d’azote et d’oxygène)
  • Le « TRIMIX » (mélange d’hélium, d’azote et d’oxygène)
  • L’ »HELIOX » (mélange d’hélium et d’oxygène)
  • L’ »HYDROX » (mélange d’hydrogène et d’oxygène)
  • L’ »HYDRELIOX » (mélange d’hydrogène, d’hélium et d’oxygène)

Les points marquants du programme HYDRA

HYDRA 3 : En 1983 Henri-Germain Delauze plonge en mer à 75 mètres en respirant un mélange « HYDROX » puis effectue une deuxième plongée à 91 mètres sous le même mélange respiratoire. Quinze autres plongeurs Comex se succèderont en plongée test de courte durée à 75 mètres sous « HYDROX » à partir de la surface.
Il est ainsi prouvé que l’on peut vivre en respirant un mélange hydrogéné.

HYDRA 5 : En 1985, Henri-Germain Delauze et le docteur Xavier Fructus, supervisent la plongée expérimentale à 450 mètres qui verra pour la première fois au monde des plongeurs vivre, pendant 36 jours, en saturation dans un milieu gazeux à base d’hydrogène.
HYDRA 8 : En 1988 en coopération avec la Marine Nationale, l’opération en mer « HYDRA 8 » au cours de laquelle les plongeurs feront, en respirant un mélange hydrogéné « HYDRELIOX », une démonstration de connexion de deux tronçons de pipeline par plus de 530 mètres de profondeur.

HYDRA 10 : En novembre 1992 Théo Mavrostomos prend part à ce qui deviendra La plongée Record à -701 mètres. Cette plongée en caisson hyperbare fut réalisée en 43 jours dont 13 jours de compression et 23 jours de décompression. Avec deux autres plongeurs il embarque dans le caisson et ira finalement chercher seul ce record mondial, sous le regard des équipes scientifiques. Le scaphandrier pulvérise le record de profondeur détenu par les Américains. Victoire pour la Comex grâce à son mélange HYDRELIOX.

Trente ans plus tard ce record mondial reste inégalé !

0 commentaires

Dernières actualités

Développement du système V-Care pour l’entrainement en toute autonomie des astronautes

Développement du système V-Care pour l’entrainement en toute autonomie des astronautes. Le consortium MEDES-COMEX a développé pour le compte de l'ESA un nouveau système de suivi pour les exercices physiques de l'équipage : bodytracking Visuel Contrôlé pour l'Exercice...

Catalyseur d’innovation en pression maîtrisée : secteur hydrogène

Catalyseurs d'innovation en pression maîtrisée : secteur hydrogène L'arrivée de l'hydrogène comme réponse supplémentaire aux besoins énergétiques marque une ère nouvelle et prometteuse dans la quête de solutions énergétiques durables et respectueuses de...

Maîtrisez les risques aquatiques : Les sessions de formation COMEX

Maîtrisez les risques aquatiques : Les sessions de formation COMEX Chaque année, des milliers de professionnels sont confrontés aux dangers et défis du travail dans des environnements aquatiques. Comprendre et maîtriser les risques associés à ces milieux est crucial,...

COMEX se pérennise

notre Présidente cède la totalité de ses actifs au Fonds de Pérennité COMEX, lui-même devenant le propriétaire, à vie du fonds, de la société.
Cette transmission permet de protéger la Société car elle ne sera plus jamais soumise à succession, rachats ou convoitise.

Service de location de caisson hyperbare conteneurisé

Comex propose un service de location de caissons hyperbares conteneurisés parmi sa gamme de produits et services. Ces équipements offrent une grande polyvalence

Projet Enduruns

le projet ENDURUNS a pour objectif de développer un véhicule sous-marin autonome fonctionnant à l’aide de piles à hydrogène à longue endurance

Suivez l'actualité COMEX

Suivez l'actualité COMEX

Abonnez-vous a la Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Share This