Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

©EPNER

L’EPNER

Créée en 1946, au sein de DGA Essais en Vol (anciennement centre d’essais en vol /CEV), pour former les équipages impliqués dans les vols d’essais; il s’agit d’un enseignement théorique et de la réalisation d’exercices d’essais pratiques qui permettent de tester en vol les caractéristiques des aéronefs, dans les meilleures conditions de sécurité. Elle forme : des pilotes d’essais, des ingénieurs, des mécaniciens et expérimentateurs navigants d’essais, des contrôleurs aériens pour les essais en vol.

Située à Istres depuis 1962, l’EPNER exerce ses activités au sein de la DGA (Délégation Générale pour l’Armement). Ceci confère à l’école une position unique entre les forces armées et l’industrie d’une part, et entre les activités d’essais des secteurs militaires et civils d’autre part. L’EPNER enseigne aux équipages dans ces différents domaines depuis plus de 70 ans.

La haute qualité de cet enseignement, basé sur un travail d’équipe entre pilotes, ingénieurs et contrôleurs aériens, est reconnue dans les plus hautes instances de la communauté aéronautique internationale.

Simulateur d’altitude Comex

Destiné à des essais hypobares dans le domaine de l’aéronautique et de l’espace, le centre d’Essais de la Comex s’est doté depuis 2017 d’une chambre hypoxique, appelée aussi caisson hypobare ou simulateur d’altitude.

La possibilité de reproduire dans cette chambre hypoxique de 20m2 des vols jusqu’à 40 000 mètres d’altitude (131 000 pieds), permet à nos partenaires, les principales organisations et industries européennes et mondiales du secteur de l’aéronautique et aérospatiale, de réaliser avec l’aide de nos équipes des tests sur l’humain, comme dans le cas présent une mise en situation d’hypoxie mais aussi des tests de qualification sur des équipements et matériels.

La maîtrise des conditions extrêmes de pression et de température permet à notre entreprise d’être impliquée dans une très large palette de projets.

Mise en situation d’hypoxie

Apprêté pour l’occasion en simulateur de vol ce test avait pour but de permettre aux élèves de l’EPNER d’expérimenter dans des conditions les plus réalistes possibles différentes situations de mise en hypoxie.

Cela a permis l’exposition d’un équipage à une hypoxie dans le but de tenter d’identifier les éventuels signes physiologiques précurseurs.

De permettre une détection des défaillances sur le matériel comme les masques ou encore des dommages structuraux sur l’avion (dépressurisation, etc.).

Des dangers liés au vol en haute altitude.

Les élèves devaient alors dans ces situations mettre en application des techniques pour ramener l’équipage au sol ou vers une zone d’éjection.

Surveillance médicale

L’assistance médicale a été assurée par l’Institut de Physiologie et de Médecine en Milieu Maritime et en Environnement Extrême « PHYMAREX » qui regroupe un ensemble de médecins et d’infirmiers issus essentiellement de l’Assistance Publique de Hôpitaux de Marseille (APHM) et plus précisément du Centre hyperbare du CHU de Sainte Marguerite. Les adhérents opérationnels sont formés à la médecine hyperbare et/ou à la médecine d’urgence et/ou à la médecine aéronautique et aérospatiale.

Cette assistance est placée sous la direction du Docteur Mathieu COULANGE, médecin urgentiste spécialisé en médecine hyperbare, en médecine maritime et en médecine aéronautique. Responsable du service de médecine hyperbare, subaquatique et maritime du CHU de Sainte Marguerite.

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement d’ESPRIT. Le module européen de la station orbitale lunaire GATEWAY. Le 24 octobre 2018, la COMEX et AIRBUS ont signé un accord de coopération portant sur le développement d’ESPRIT, l’un des modules européens de GATEWAY,...

Comex partenaire de la médecine hyperbare

  La Comex conçoit, fabrique et intègre des chambres d’oxygénothérapie hyperbare pour la médecine hyperbare depuis plus de 40 ans. Elle accompagne ses clients dans une démarche permanente pour le développement de leurs installations Nos installations d'oxygénothérapie...

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

Notre entreprise spécialisée en ingénierie hyperbare et hypobare vient de se voir attribuer par l'Agence Régionale de Santé, l’agrément l’autorisant à pratiquer des recherches cliniques impliquant la personne humaine au sein de nos locaux.  Qu’est-ce que la recherche...

Comex partenaire de la médecine hyperbare

Comex partenaire de la médecine hyperbare

 

La Comex conçoit, fabrique et intègre des chambres d’oxygénothérapie hyperbare pour la médecine hyperbare depuis plus de 40 ans. Elle accompagne ses clients dans une démarche permanente pour le développement de leurs installations

Nos installations d’oxygénothérapie hyperbare sont présentes dans un très grand nombre d’unités médicales publiques ou privées à travers le monde.

La médecine hyperbare aujourd’hui

 

La médecine hyperbare, également appelée oxygénothérapie hyperbare (OHB), consiste à administrer à un patient de l’oxygène à une pression supérieure à la pression atmosphérique.

 

Les traitements des différentes pathologies

 

Cette médecine permet le traitement de nombreuses pathologies urgentes ou chroniques.
Les patients traités sont installés dans une chambre d’oxygénothérapie hyperbare et sont amener à une pression en air équivalente à 1,5 bar (2,5 ATA).
Chaque patient se verra administrer de l’oxygène pur suivant un protocole prédéfini par le médecin Hyperbare.
Toutes les pathologies suivantes peuvent être traitées : (Liste non exhaustive)

. Maladie de décompression (accident de plongée)
. Intoxication au monoxyde de carbone
. Surdité brusque
. Embolie gazeuse
. Infection nécrosante des tissus mous
. Ostéomyélite chronique réfractaire
. Brûlures étendues
. Lésions radio-induites
. Ulcères ou gangrènes ischémiques
. Etc…

 

Les effets thérapeutiques de la médecine hyperbare

L’OHB restaure des pressions d’oxygène suffisantes dans les tissus ischémiques, limite l’œdème, protège contre l’agression de la reperfusion et facilite la cicatrisation.
Elle augmente le pouvoir bactéricide des polynucléaires, potentialise certains antibiotiques et agit directement sur les bactéries. L’augmentation de la pression permet également de fragmenter les manchons gazeux intravasculaires en cas d’embolie gazeuse artérielle. Cette thérapie permet l’augmentation de l’apport en oxygène aux tissus endommagés et d’accélérer le processus de guérison.

 

De nouvelles pistes pour la médecine hyperbare

L’oxygénothérapie hyperbare promet, à travers des études scientifiques, un beau potentiel pour améliorer l’état de personnes victimes d’AVC (Accident Vasculaire Cérébral) en réveillant le cerveau avec de l’oxygène. Elle est également étudiée pour la maladie d’Alzheimer et en phase de test dans la fibromyalgie.

Le Centre hyperbare à l’hôpital Sainte Marguerite de Marseille (AP-HM)

Partenaire privilégié depuis de longues années le service de médecine hyperbare de l’AP-HM et la Comex ont depuis longtemps pris l’habitude de travailler ensemble. Cette collaboration renforcée par une proximité géographique permet de former un plateau médico-technique de haute qualité pour la recherche biomédicale et le développement dans le domaine des environnements extrêmes.

C’est en 2004 que l’AP-HM s’est dotée à l’hôpital de Sainte Marguerite de Marseille d’un centre hyperbare. Conçu et installé par notre entreprise, nous en assurons aussi la maintenance.

Le centre hyperbare est actuellement dirigé par le Docteur Mathieu COULANGE, Chef du service de médecine hyperbare, subaquatique et maritime.

 

Le Centre hyperbare est muni de trois chambres multiplaces :

1) Une chambre « Chronique » pour les traitements chroniques en ambulatoire. (8 places assises).

2) Une chambre « REA » qui est une chambre de réanimation d’urgence (2 places allongées). Elle permet aussi de réaliser entre autres des     explorations vasculaires en pression telles que la pression transcutanée et le laser flux doppler.

3) Une chambre « HYPO/HYPER » qui permet un fonctionnement en hyperbarie et en hypobarie.

– Traitements hyperbares chroniques (2 places allongées ou 3 places assises).

– Etudes physiopathologiques en hypobarie.

La structure comprend également des salles de consultations qui permettent de réaliser les visites médicales de non contre-indication à la plongée loisir et d’aptitude médicale aux interventions en milieux hyperbares pour les professionnels.

A savoir : Le centre de médecine hyperbare de l’AP-HM est actuellement le seul en France à posséder un caisson hypobare qui lui permet, entre autres, de réaliser des études chez les personnels navigants de l’aéronautique.

Plus généralement, l’AP-HM se veut un pôle d’excellence dans la recherche et d’enseignement dans le domaine de la médecine appliquée aux environnements extrêmes. C’est vrai pour le domaine maritime mais aussi pour le domaine aéronautique.

Une modernisation constante du centre hyperbare

 

Après le remplacement du système informatique par la dernière génération, les équipes COMEX sont à nouveau intervenues pour moderniser le centre hyperbare en 2017.

En effet, les équipes de notre Département Services ont installé sur les 3 chambres d’oxygénothérapie hyperbare, un nouveau système d’éclairage adapté beaucoup plus performant et économique (Technologie LED) qui a permis d’améliorer considérablement le confort des patients et du personnel soignant.

« Depuis notre partenariat avec la Comex, nous avons pris l’option de moderniser nos chambres Hyperbare et Hypobare. En 2017 nous avons remplacé nos éclairages halogène moins performants par des LED, ce qui est beaucoup plus agréable avec la possibilité de passer d’un éclairage blanc vers une lumière bleue qui a la propriété d’apaiser les patients et de leur permettre de se reposer ce qui est très agréable pour eux pendant les séances d’oxygénothérapies quotidiennes. Cela est aussi un confort pour le personnel soignant lors des soins »

Roland Blanc

Responsable Technique biomédical, Centre Hyperbare, CHU Sainte Margueritte (AP-HM)

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement d’ESPRIT. Le module européen de la station orbitale lunaire GATEWAY. Le 24 octobre 2018, la COMEX et AIRBUS ont signé un accord de coopération portant sur le développement d’ESPRIT, l’un des modules européens de GATEWAY,...

Comex partenaire de la médecine hyperbare

  La Comex conçoit, fabrique et intègre des chambres d’oxygénothérapie hyperbare pour la médecine hyperbare depuis plus de 40 ans. Elle accompagne ses clients dans une démarche permanente pour le développement de leurs installations Nos installations d'oxygénothérapie...

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

Notre entreprise spécialisée en ingénierie hyperbare et hypobare vient de se voir attribuer par l'Agence Régionale de Santé, l’agrément l’autorisant à pratiquer des recherches cliniques impliquant la personne humaine au sein de nos locaux.  Qu’est-ce que la recherche...

La plongée pour réduire le stress post-traumatique

A Marseille, 15 rescapés des attentats du Bataclan combattent l'angoisse grâce a la plongée. Ils ont entamé la deuxième phase d'un essai clinique visant à montrer que la plongée réduit le stress post-traumatique.Photo copyright La Provence C'est un beau combat qui se...

« Lâché » de ballons à la COMEX !

L’équipe du département Espace n’arrête plus de « lâcher » des ballons ! Bon, ceux-là sont stratosphériques et destinés à des applications scientifiques et technologiques, que ce soit au travers du programme TRITON, financé par le Pôle Mer Méditerranée dans le cadre...

Conception d’une machine spéciale hyperbare pour l’Institut SuperGrid

Depuis 2016, l’Institut SuperGrid a travaillé intensément sur la spécification d'une machine spéciale de test hyperbare capable d'aller jusqu'à 40 bar de pression interne et de valider les concepts de noeud (raccordement) sous-marin pour les réseaux maillés offshore....

Concevoir une base lunaire à l’aide des technologies d’impression 3D

Les déchets sont des ressources ! même sur la lune Le 8 janvier 2018. L'agence Spatiale Européenne (ESA) a confié au Consortium URBAN, qui comprend la COMEX à Marseille, LIQUIFER Systems Group et SONACA Space GmbH, sous la direction de OHB System AG, l'étude «...

Caisson hyperbare projetable : Comex équipe l’Etat algérien

Le marché s’est clôturé par la formation de 10 personnes de la Direction Générale de la Protection Civile (DGPC). En novembre 2017, les experts techniques des Départements Ingénierie et Services de Comex ont formé le personnel utilisateur à la maintenance…

Premier test de sortie lunaire

English Version Les astronautes de l'ESA ont testé les répliques d'outils de la mission Apollo de la NASA fabriqués par la COMEX lors d'une session de formation qui s'est déroulée au Géoparque Lanzarote sur le terrain de l'ESA Spaceflight Analog.  La formation...

Explorateurs des Abysses

Depuis des décenies, une poignée d'hommes et de femmes a su braver les craintes ancestrales des abysses pour percer les mystères des profondeurs sous-marines. Qu'ils soient chinois, francais, japonais, américains ou russes, ces océanautes ont ouvert les portes d'un...

Un simulateur de vol vient équiper le Centre d’Essais Hypobares de la COMEX

English VersionToujours désireux de continuer à renforcer notre partenariat avec les industriels de l’aéronautique et de l’espace, notre Centre d’Essais Hypobares se dote d’un simulateur de vol capable de reproduire des vols aéronautiques et spatiaux. Dans le...

Restons connectés

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

Notre entreprise spécialisée en ingénierie hyperbare et hypobare vient de se voir attribuer par l’Agence Régionale de Santé, l’agrément l’autorisant à pratiquer des recherches cliniques impliquant la personne humaine au sein de nos locaux.

 

Qu’est-ce que la recherche biomédicale ?

 

Domaine d’études qui vise à améliorer les connaissances en matière de santé. Pour ce faire, elle se base notamment sur la collecte, chez des sujets volontaires, d’informations à caractère biologique et/ou médical.

La recherche biomédicale s’appuie sur un processus étape par étape, depuis la conception jusqu’à l’analyse des résultats. Afin d’assurer une sécurité maximale aux sujets, en France les recherches sont strictement encadrées par la loi :

 

  •  Elles sont conçues et menées par des équipes pluridisciplinaires de personnes qualifiées (médecins, techniciens, statisticiens, infirmiers…).
  • Ces équipes travaillent selon un protocole établi.
  • Des autorités contrôlent les recherches (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé ou ANSM, Comité de protection de personnes ou CPP).
  • Tout au long d’une recherche, des comités surveillent généralement son déroulement

Cet agrément de recherche biomédicale concerne deux lieux sur le site de la Comex.

 

1)  Le Centre d’Essais Hyperbares et hypobares

• Infrastructures dédiées aux essais (simulateur d’altitude et simulateur de plongée)
• Une salle de consultation médicale
• Un système de vidéo et audio surveillance en temps réel : pour assurer l’interface intérieure et extérieure du caisson hypobare
• Un dispositif d’oxygénation médicale disponible sans délai à l’intérieur/l’extérieur du caisson
• Un défibrillateur DAD + chariot d’urgence
• Du matériel de ressuscitation positionné à proximité immédiate du caisson
• Des dispositifs médicaux de suivi et de contrôle patient

2) Les bassins d’essais

Les essais clinique porteront sur des sujets sains majeurs de 18 à 65 ans et seront uniquement de nature physiologique.

L’assistance médicale sera assurée par l’Institut de Physiologie et de Médecine en Milieu Maritime et en Environnement Extrême « PHYMAREX » qui regroupe un ensemble de médecins et d’infirmiers issus essentiellement de l’Assistance Publique de Hôpitaux de Marseille (APHM) et plus précisément du Centre hyperbare du CHU de Sainte Marguerite. Les adhérents opérationnels sont formés à la médecine hyperbare et/ou à la médecine d’urgence et/ou à la médecine aéronautique et aérospatiale.
Sous la direction du Docteur Mathieu COULANGE, médecin urgentiste spécialisé en médecine hyperbare, en médecine maritime et en médecine aéronautique. Responsable du service de médecine hyperbare, subaquatique et maritime du CHU de Sainte Marguerite.

« Nous sommes heureux de cet agrément car il est rarement attribué aux entreprises privées, au profit en général des centres hospitaliers, même si cet agrément n’est pas une nouveauté pour nous. Dans les années 90, lorsque nous effectuions des plongées expérimentales à l’hydrogène, nous l’avions… »

Alexandre Oskian

Directeur des départements Ingénierie et Services, COMEX.SA

Dernières actualités des départements Ingénierie et Services

La plongée pour réduire le stress post-traumatique

A Marseille, 15 rescapés des attentats du Bataclan combattent l’angoisse grâce a la plongée. Ils ont entamé la deuxième phase d’un essai clinique visant à montrer que la plongée réduit le stress post-traumatique.

Conception d’une machine spéciale hyperbare pour l’Institut SuperGrid

l’Institut SuperGrid a travaillé intensément sur la spécification d’une machine spéciale de test hyperbare capable d’aller jusqu’à 40 bar de pression interne et de valider les concepts de noeud (raccordement) sous-marin pour les réseaux maillés offshore….

Caisson hyperbare projetable : Comex équipe l’Etat algérien

Dans le cadre d’un marché passé avec la Direction Générale de la Protection Civile algérienne, deux caissons hyperbares projetables nouvelle génération sont désormais en exploitation.

Un simulateur de vol vient équiper le Centre d’Essais Hypobares de la COMEX

désireux de continuer à renforcer notre partenariat avec les industriels de l’aéronautique et de l’espace, notre Centre d’Essais Hypobares se dote d’un simulateur de vol capable de reproduire des vols aéronautiques et spatiaux.

Conception d’une machine spéciale hyperbare pour l’Institut SuperGrid

Conception d’une machine spéciale hyperbare pour l’Institut SuperGrid

Depuis 2016, l’Institut SuperGrid a travaillé intensément sur la spécification d’une machine spéciale de test hyperbare capable d’aller jusqu’à 40 bar de pression interne et de valider les concepts de noeud (raccordement) sous-marin pour les réseaux maillés offshore. Outre sa taille imposante, ce caisson hyperbare a la particularité de réaliser des tests combinés à des systèmes de câbles haute tension sous-marins, notamment la pression de l’eau, les contraintes diélectriques et les cycles thermiques. L’enceinte hyperbare permettra l’intégration d’un ou deux câbles en entrée et un en sortie afin de permettre la création d’un circuit électrique.

En 2017 l’Institut SuperGrid a confié à COMEX (Compagnie Maritime d’Expertises) la conception, la réalisation et l’intégration de cette enceinte hyperbare.


Quelques spécificités techniques de cette machine spéciale :


  • Tests combinés de câbles et connecteurs jusqu’à 40 bar de pression et 60°C en température
  • Caisson hyperbare tout inox équipé d’un hublot et de deux éclairages
  • Système de manutention sans moyen de levage pour un équipement de 5 mètres de long et d’une masse d’environ 10 tonnes
  • Traversée de type presse étoupe 50 bar novateur et de grandes dimensions
  • Prévue pour avoir différentes configurations d’entrée et de sortie de câbles, différents nombres et différents diamètres

 

Les normes internationales telles que IEC61886 sont considérées comme la base sur laquelle ces tests doivent être menés. Cependant de nombreux essais effectués par SuperGrid Institute concernent de nouvelles technologies et ils ne s’inscriront donc pas dans une norme de test existante. La réalisation de ces tests garantit que les performances électriques et l’intégrité mécanique de la conception sont conformes aux spécifications du produit. Une fuite d’eau, une dégradation diélectrique ou mécanique conduirait à un résultat non conforme.
En décembre 2017, le concept innovant de presse étoupe a été validé avec succès dans l’un des moyens d’essai le CE1000 du Centre d’Essais Hyperbares de la Comex à Marseille.

comex-ingenierie-logo
comex-services-logo

L’Institut pour la Transition Énergétique (ITE) SuperGrid est une plate-forme de recherche collaborative dans le domaine des énergies décarbonées, rassemblant les compétences de l’industrie et de la recherche publique dans une logique de co-investissement public-privé et de collaboration étroite entre tous les acteurs de la filière.
L’institut a pour objectif de développer les technologies pour l’Institut SuperGrid, à savoir les futurs réseaux de transport de l’énergie électrique, utilisant du courant continu et du courant alternatif à fortes tensions (de l’ordre d’un million de volts).        Ces réseaux sont conçus pour acheminer à grande-échelle de l’énergie produite par des sources renouvelables éloignées des centres de consommation, dont une partie significative se trouve en mer (offshore), et qui permettront en lien avec des moyens de stockage flexibles, de gérer le caractère intermittent des énergies renouvelables et d’assurer la stabilité et la sécurité du réseau.

Site Web : http://www.supergrid-institute.com/

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement d’ESPRIT. Le module européen de la station orbitale lunaire GATEWAY. Le 24 octobre 2018, la COMEX et AIRBUS ont signé un accord de coopération portant sur le développement d’ESPRIT, l’un des modules européens de GATEWAY,...

Comex partenaire de la médecine hyperbare

  La Comex conçoit, fabrique et intègre des chambres d’oxygénothérapie hyperbare pour la médecine hyperbare depuis plus de 40 ans. Elle accompagne ses clients dans une démarche permanente pour le développement de leurs installations Nos installations d'oxygénothérapie...

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

Notre entreprise spécialisée en ingénierie hyperbare et hypobare vient de se voir attribuer par l'Agence Régionale de Santé, l’agrément l’autorisant à pratiquer des recherches cliniques impliquant la personne humaine au sein de nos locaux.  Qu’est-ce que la recherche...

Restons connectés

Caisson hyperbare projetable : Comex équipe l’Etat algérien

Caisson hyperbare projetable : Comex équipe l’Etat algérien

Dans le cadre d’un marché passé avec la Direction Générale de la Protection Civile algérienne, deux caissons hyperbares projetables nouvelle génération sont désormais en exploitation.

Dans le cadre d’un marché passé avec la Direction Générale de la Protection Civile algérienne, deux caissons hyperbares projetables nouvelle génération sont désormais en exploitation.

Le marché s’est clôturé par la formation de 10 personnes de la Direction Générale de la Protection Civile (DGPC). En novembre 2017, les experts techniques des Départements Ingénierie et Services de Comex ont formé le personnel utilisateur à la maintenance de niveau 1 (conformément à la norme NF X 60-010) et à l’utilisation de caisson hyperbare d’urgence projetable CX 1800 320 .

Les deux caissons de recompression bi-places nouvelle génération, respectivement installés à Alger et Oran, sont prêts à délivrer des traitements en oxygénothérapie hyperbare (OHB) pour tout le territoire algérien. En effet, le modèle de caisson hyperbare mobile a été retenu pour répondre au besoin de la Direction Générale de la Protection Civile d’utiliser ce système de décompression pour diverses interventions à travers le pays. La stucture conteneurisée offre l’avantage de déplacer les équipements tant par voie terrestre (sur camion) que par voie maritime ou encore aérienne.

 

 

Chaque caisson hyperbare est constitué d’une chambre de traitement qui peut accueillir jusqu’a 2 patients assis et 1 patient allongé, et d’un SAS équipé de 2 places assises. Les équipements conformes à la directive européenne des équipements sous pression sont dotés des dernières technologies de Comex en matière de pilotage et design : séances pilotées par un système automatique, assistance avec plusieurs modes d’utilisateurs, éclairages LED, système de communication innovant. D’autre part, le personnel soignant bénéficie d’aménagements et revêtements optimisant la décontamination.

L’utilisateur final peut également s’appuyer sur le département Services de Comex SA pour exécuter la maintenance de ses équipements complexes et l’assistance à l’utilisation.
Pionnier depuis 1961 dans des systèmes hyperbares, COMEX a installé des centaines d’équipements dans le monde et resserre ses liens avec le Maghreb.

Autour de la direction Alexandra Oppenheim Delauze (PDG) et Alexandre Oskian (Directeur des départements Ingénierie et Services) les différents corps de métier qui sont intervenus sur le projet : Direction Commerciale et Technique, ingénieurs mécaniques, experts fluides et support technique, dessinateur-projeteur, techniciens hyperbaristes.

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement d’ESPRIT. Le module européen de la station orbitale lunaire GATEWAY. Le 24 octobre 2018, la COMEX et AIRBUS ont signé un accord de coopération portant sur le développement d’ESPRIT, l’un des modules européens de GATEWAY,...

Comex partenaire de la médecine hyperbare

  La Comex conçoit, fabrique et intègre des chambres d’oxygénothérapie hyperbare pour la médecine hyperbare depuis plus de 40 ans. Elle accompagne ses clients dans une démarche permanente pour le développement de leurs installations Nos installations d'oxygénothérapie...

La COMEX devient un centre de recherche biomédicale

Notre entreprise spécialisée en ingénierie hyperbare et hypobare vient de se voir attribuer par l'Agence Régionale de Santé, l’agrément l’autorisant à pratiquer des recherches cliniques impliquant la personne humaine au sein de nos locaux.  Qu’est-ce que la recherche...

Un simulateur de vol vient équiper le Centre d’Essais Hypobares de la COMEX

Un simulateur de vol vient équiper le Centre d’Essais Hypobares de la COMEX

La Comex installe un simulateur de vols dans son caisson hypobare

Toujours désireux de continuer à renforcer notre partenariat avec les industriels de l’aéronautique et de l’espace, notre Centre d’Essais Hypobares se dote d’un simulateur de vol capable de reproduire des vols aéronautiques et spatiaux.

Dans le simulateur d’altitude, un caisson hypobare de 20M2 habitable, il est possible de reproduire n’importe quelle altitude jusqu’au vide complet. Ce simulateur de vol va permettre de réaliser à différentes altitudes des tests sur l’humain, comme par exemple la sensibilisation aux risques hypoxiques de pilotes et d’élèves pilotes lors du pilotage, mais aussi des essais sur du matériel, masque, combinaison, casque, etc…

L’étroite collaboration de nos services va permettre au département Espace de tester prochainement une simulation de pilotage de rover lunaire ou martien.

Centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la COMEX. Département Ingénierie et Services

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer