Maintien en condition opĂ©rationnelle (MCO) d’installations hyperbares

n

Catégories

l

Commentaires



Publié

12/09/2021
î„„

Auteur

Comex

DĂ©c 9, 2021

Le maintien en condition opĂ©rationnelle (MCO) est l’ensemble des mesures prises pour garantir, dans le cadre d’une production continue, le remplacement des pièces dĂ©fectueuses, le diagnostic des pannes, la mise en conformitĂ©, le traitement des obsolescences, les modernisations, la formation et la documentation.

Les objectifs du maintien en condition opérationnelle

En milieu industriel, médical, de systèmes et solutions à pression maîtrisée (hyperbare, hypobare), le Maintien en Condition Opérationnelle consiste à assurer le fonctionnement et la performance des équipements durant toute la phase d’exploitation.

Cela comprend l’ensemble des moyens permettant de garder les matériels aptes à répondre aux sollicitations tout en assurant l’entretien, le renouvellement des pièces, la mise en conformité, le respect des visites réglementaires imposées par les arrêtés ministériels.

Les produits et systèmes ont en effet des durées de vie limitées dans le temps. Leur emploi les soumet à des pannes, des remplacements de pièces, du vieillissement (obsolescences, usure) et des nouvelles contraintes : avancées technologiques, normes réglementaires, renouvellement des consommables en préventif.

Comex vient de terminer avec succès la requalification réglementaire du caisson simulateur de plongée 500 mètres « le CHM500 » situé sur base navale de Toulon ainsi qu’un ensemble de modernisations.

Il s’agit d’un ensemble composé de 4 systèmes hyperbares.

Pour en parler, nous avons choisi d’interroger notre pilote de projet :

Bonjour Emmanuelle, peux-tu te présenter ?

Emmanuelle Dubois, pilote de projet chez Comex SA en charge du MCO des caissons hyperbares pour la Marine Nationale.

Une Ă©tape importante pour ce renouvellement de contrat vient de se terminer, peux-tu nous en dire plus ?

Oui effectivement, avec la fin de la requalification du CHM500 une étape importante du contrat qui nous lie pour 5 ans avec la Marine Nationale vient de se terminer. Il s’agit de la R120, la requalification réglementaire obligatoire tous les 120 mois (10 ans). Lors de cette requalification l’ensemble des enceintes sèches (x3) et humide (x1) est mis à nu afin de vérifier chaque composant qui est démonté, nettoyé et testé. Cette requalification 120 mois se valide par la réalisation d’une épreuve hydraulique pour chaque enceinte à une pression égale à 1,5 fois la pression de service (soit 75bars). A l’issue de ces 4 épreuves, le centre est requalifié par un organisme certificateur, puis par l’entité de la Marine Nationale, et ce, pour 10ans. L’opportunité de mettre à nu le centre permet aussi de réaliser des demandes d’améliorations formulées en amont par le client, auxquelles nous avons répondu et proposé des solutions qui ont été acceptées.

Justement par rapport à ces améliorations qui ont été apportées, est-il possible de nous en dire un peu plus ?

Sans rentrer dans les détails, nous pouvons cependant parler de :

    • CrĂ©ation d’une baie d’analyse, mobile, situĂ©e Ă  proximitĂ© du pupitre de supervision, permettant de reporter la concentration en oxygène et CO2 de chaque enceinte simultanĂ©ment.
    • Modernisation d’un tableau de rĂ©partition d’air haute pression existant
    • Modernisation des rĂ©seaux de communication dans les enceintes sèches sous pression (50 Bars) et extĂ©rieur Ă  pression atmosphĂ©rique
    • Rajout d’un hydrophone et de laryngophone pour plongeur dans l’enceinte humide (appelĂ©e cuve humide) et la Tourelle (enceinte permettant la transition entre les enceintes sèches dites « de vie » et la cuve Humide)
    • Les rĂ©fections des peintures intĂ©rieures de la cuve humide et de la Tourelle adaptĂ©es aux problĂ©matiques du milieu.
      Les problématiques sont diverses, 2 peuvent être citées :
          • ProblĂ©matique liĂ©e notamment Ă  la prĂ©sence d’un ciel gazeux composĂ© d’HĂ©lium, qui, avec les vitesses de compression et dĂ©compression, crĂ©ent de fines particules qui, par effet de bulles, dĂ©collent la peinture des parois,
          • ProblĂ©matique liĂ©e aux COV dĂ©gagĂ©s par la peinture avec le milieu hyperbare et gazeux.

Quel est le « plus » apporté par Comex dans ce type de prestation ?

Malgré un cahier des charges bien rempli de la part du client, Comex forte de ses 60 années d’expérience dans les domaines de l’hyperbarie arrive toujours à être force de proposition. Du fait de la connaissance accrue du système, COMEX sait s’adapter et se réinventer. Cela lui confère une rapidité de réponse et d’adaptation face à des problématiques d’améliorations que ce soit au niveau sécuritaire, traitement d’obsolescence, confort du personnel et autres.

Quelle est la suite de ce contrat ?

Ce contrat se déroule durant encore 3,5 ans et concerne le maintien en condition opérationnelle de 32 caissons (caissons embarqués sur navires, caisson à terre, caisson d’expérimentation ou encore caisson pour école de plongée). Au-delà des visites à réaliser dans le cadre réglementaire, des maintenances préventives (remplacement des consommables avant la date d’expiration), des maintenances curatives (traitement d’avaries) et de l’amélioration continue (obsolescence et proposition d’améliorations) sont et continueront d’être réalisées.

Personnellement que retiens-tu ?

Compte tenu de la situation sanitaire pendant laquelle s’est déroulée cette requalification, les délais initialement prévus ont été rallongés et cette étape s’est étendue sur près d’une année ! Cependant, le résultat n’en est que positif. La requalification a pu être prononcée et les nouveaux équipements mis en service. Même si ces derniers nécessitent quelques réajustements (appréhension des nouvelles technologies), nous avons pu concrétiser ces projets.
Sur un ressenti plus personnel, étant à Comex depuis seulement 2 ans avec une période de confinement au milieu, je retiens l’esprit d’équipe de Comex, une solidarité et une implication que je n’ai jamais ressenties ailleurs. Au-delà du service qui doit être rendu, chacun a, à cœur, de faire en sorte que « ça marche » et d’être là, présent à chaque étape pour accompagner, réparer, former ou même alerter si besoin. Je porte certes ce projet, mais celui-ci est réalisable et réalisé grâce à l’implication de tous les acteurs composants la société COMEX.

As-tu rencontré des difficultés pour t’insérer dans ton nouvel environnement professionnel ?

Pour ma part, je n’ai eu aucun souci d’intégration. J’ai été très bien accueillie que ce soit avec mes homologues côté client, ou sur le terrain (navires, centre d’essai et autre). La Marine Nationale prône et applique et véhicule les valeurs dites « de base » dont le respect fait partie.

Il y a très peu de femmes en ingénierie, selon toi que peut-on faire pour corriger le tir ?

Les métiers d’ingénierie technique restent peu connus ou peu valorisés pour les femmes. Or celles-ci s’en sortent très bien et sont souvent bien insérées dans la vie active par la suite. La promotion de ces métiers à travers les salons et forums doit continuer d’exister. Je pense que des témoignages avec une présence féminine pour représenter ces métiers, dès la Terminale, doivent être réalisés pour permettre à nos générations futures de visualiser l’étendue des possibilités et pourquoi pas créer de nouvelles vocations et casser les vieux clichés encore un peu trop présents. Je tiens à noter que de plus en plus de femmes accèdent à ce type de métier.

Merci Emmanuelle !

Un partenariat ancien et fructueux unit COMEX et la Marine Nationale depuis 2009.

Notre équipe est responsable du maintien en conditions opérationnelles d’une trentaine d’installations hyperbares sur ses bases navales à terre ou à bord de ses bâtiments et navires.

Le nouveau contrat, notifié par le service de soutien de la flotte, a débuté en Mars 2020 se terminera en Mars 2025. COMEX intervient donc sur l’ensemble des caissons armant les navires de la Marine Nationale, notamment sur les bases navales de Brest, Cherbourg, Toulon, Saint Mandrier et Roscanvel. Toute l’équipe est heureuse de terminer avec succès la requalification du simulateur de plongée CHM500 !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières actualités

Nouvelle génération de caisson de recompression pour la Marine nationale

Mise en service du caisson de recompression COMEX livré aux établissements SEE MERRÉ pour équiper la première vedette de support à la plongée de la Marine nationale

Rolex et Comex repoussent ensemble les limites de la pression

Rolex et Comex repoussent ensemble les limites de la pressionLes équipes techniques de Comex collaborent avec Rolex depuis de nombreuses années. Elles réalisent la conception et assurent la maintenance de machines spéciales automatisées de contrôle sous pression. Ces...

Alexandre Oskian nommé Directeur Général

Nomination au poste de Directeur Général Pour poursuivre la croissance et le développement de COMEX SAS, Alexandra OPPENHEIM-DELAUZE confie la Direction Générale à Alexandre OSKIAN. Riche de ses 16 années au sein de COMEX et armé de sa parfaite connaissance de...

Le campus Arts & MĂ©tiers d’Aix-en-Provence rend hommage Ă  Henri Germain Delauze

Ce 30 septembre avait lieu l'inauguration du bâtiment MEDIASTIAM - Espace Henri Germain Delauze sur le campus Arts & Métiers aixois.Un espace de 2 000 m² dédié à la formation, la recherche, l'innovation, l’entreprenariat et l'ouverture à l'international.Un bel...

V-Care

L’objectif des chercheurs est de contrĂ´ler la posture des spationaute lors de sĂ©ances exercices physiques dans un dispositif adaptĂ©.

Simulateur d’altitude

Le simulateur d’altitude Comex recrĂ©e les conditions de pressions en altitude. Il est un outil de rĂ©fĂ©rence pour l’industrie aĂ©ronautique …

Suivez l'actualité COMEX

Suivez l'actualité COMEX

Abonnez-vous a la Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Share This