la Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

Nov 21, 2018actualités espace

Comex et Airbus s’associent autour d’un module de la future station lunaire

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement d’ESPRIT. Le module européen de la station orbitale lunaire GATEWAY.

Le 24 octobre 2018, la COMEX et AIRBUS ont signé un accord de coopération portant sur le développement d’ESPRIT, l’un des modules européens de GATEWAY, la future station spatiale lunaire.

GATEWAY est la première étape de l’exploration de l’espace humain après l’ère de la Station spatiale internationale. Ce sera une base pour les missions sur la surface lunaire des véhicules robotiques et des astronautes. Son assemblage en orbite lunaire devrait commencer en 2023.

GATEWAY est une station spatiale planifiée en orbite lunaire dotée d’un système de propulsion et d’énergie, de modules d’utilisation et d’habitation de l’équipage avec capacité d’amarrage, de sas d’activités scientifiques et extra-véhiculaires et de modules de logistique. Le développement est mené par le partenariat actuel de la Station Spatiale internationale : NASA, ESA, ROSCOSMOS, JAXA et CSA, pour un lancement sur la Lune dans les années 2020.

AIRBUS mène, en tant que coordinateur, l’une des deux études parallèles phase A/B1 pour le développement du module ESPRIT (système européen de ravitaillement en carburant, infrastructures et télécommunications), en coopération avec la COMEX à Marseille et d’autres partenaires européens.

ESPRIT est un système dont le lancement est prévu avec le premier module d’utilisation (un module pressurisé fourni par les États-Unis). Il comprend des systèmes de stockage et de ravitaillement en propulseur (xénon et hydrazine) pour l’élément de propulsion (le premier élément américain de GATEWAY), des systèmes de communication avec la Lune, des points d’interface pour les charges utiles externes et un sas scientifique.

La COMEX rejoint AIRBUS dans le développement de ce module spatial en y apportant son expertise en ingénierie et ses capacités de test. La société marseillaise a été pionnière du développement de systèmes sous-marins et de la plongée professionnelle. Depuis 2012, la COMEX est activement impliquée dans l’activité des vols spatiaux habités et des plates-formes stratosphériques.

On en parle dans les médias

CX3D – Modélisation 3D de satellites en orbite

Figure 1: modèle 3D du satellite maquette généré par CX3D. / Figure 2: La flèche rouge pointe la capacité du système CX3D à détecter et mesurer les zones de dommages dans le satellite (dans ce cas, petits trous d'impact).Les débris spatiaux préoccupent de plus en plus...

COMEX ORUS3D la photogrammétrie pour étudier les nodules polymétalliques sur le fond marin

La société marseillaise COMEX a réalisé la semaine dernière des essais en piscine avec son système de photogrammétrie 3D «ORUS3D» pour étudier et cartographier les nodules polymétalliques en haute mer. Ces concrétions métalliques, principalement composées de...

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

ORUS 3D étend sa gamme avec le MOD300

COMEX innove encore avec un système ORUS 3D miniature. Après les modèles 1000, 3000 et 6000m, le MOD300 est là !Avec le système de photogrammétrie sous-marine ORUS 3D 3000 m opérant dans le monde entier depuis 2017, COMEX est parvenue à toucher une grande partie du...
Suivez l'actualité COMEX

Suivez l'actualité COMEX

Abonnez-vous a la Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Share This