Conception d’une machine spéciale hyperbare pour l’Institut SuperGrid

Juil 3, 2018actualité ingénierie et services

Depuis 2016, l’Institut SuperGrid a travaillé intensément sur la spécification d’une machine spéciale de test hyperbare capable d’aller jusqu’à 40 bar de pression interne et de valider les concepts de noeud (raccordement) sous-marin pour les réseaux maillés offshore. Outre sa taille imposante, ce caisson hyperbare a la particularité de réaliser des tests combinés à des systèmes de câbles haute tension sous-marins, notamment la pression de l’eau, les contraintes diélectriques et les cycles thermiques. L’enceinte hyperbare permettra l’intégration d’un ou deux câbles en entrée et un en sortie afin de permettre la création d’un circuit électrique.

En 2017 l’Institut SuperGrid a confié à COMEX (Compagnie Maritime d’Expertises) la conception, la réalisation et l’intégration de cette enceinte hyperbare.


Quelques spécificités techniques de cette machine spéciale :


  • Tests combinés de câbles et connecteurs jusqu’à 40 bar de pression et 60°C en température
  • Caisson hyperbare tout inox équipé d’un hublot et de deux éclairages
  • Système de manutention sans moyen de levage pour un équipement de 5 mètres de long et d’une masse d’environ 10 tonnes
  • Traversée de type presse étoupe 50 bar novateur et de grandes dimensions
  • Prévue pour avoir différentes configurations d’entrée et de sortie de câbles, différents nombres et différents diamètres

 

Les normes internationales telles que IEC61886 sont considérées comme la base sur laquelle ces tests doivent être menés. Cependant de nombreux essais effectués par SuperGrid Institute concernent de nouvelles technologies et ils ne s’inscriront donc pas dans une norme de test existante. La réalisation de ces tests garantit que les performances électriques et l’intégrité mécanique de la conception sont conformes aux spécifications du produit. Une fuite d’eau, une dégradation diélectrique ou mécanique conduirait à un résultat non conforme.
En décembre 2017, le concept innovant de presse étoupe a été validé avec succès dans l’un des moyens d’essai le CE1000 du Centre d’Essais Hyperbares de la Comex à Marseille.

comex-ingenierie-logo
comex-services-logo

L’Institut pour la Transition Énergétique (ITE) SuperGrid est une plate-forme de recherche collaborative dans le domaine des énergies décarbonées, rassemblant les compétences de l’industrie et de la recherche publique dans une logique de co-investissement public-privé et de collaboration étroite entre tous les acteurs de la filière.
L’institut a pour objectif de développer les technologies pour l’Institut SuperGrid, à savoir les futurs réseaux de transport de l’énergie électrique, utilisant du courant continu et du courant alternatif à fortes tensions (de l’ordre d’un million de volts).        Ces réseaux sont conçus pour acheminer à grande-échelle de l’énergie produite par des sources renouvelables éloignées des centres de consommation, dont une partie significative se trouve en mer (offshore), et qui permettront en lien avec des moyens de stockage flexibles, de gérer le caractère intermittent des énergies renouvelables et d’assurer la stabilité et la sécurité du réseau.

Site Web : http://www.supergrid-institute.com/

COMEX partenaire du chantier Merré

Le Chantier Merré situé au nord de Nantes est reconnu comme le multispécialiste de la construction navale. Avec la construction de huit navires militaires, des vedettes de 26,50 m pour les plongeurs démineurs de la Marine nationale,le chantier Merré enregistre la plus...

L’entreprise lorientaise SHIP AS A SERVICE® ( SAAS) acquiert la branche Marine de la COMEX

Une alliance avec la COMEX qui donne naissance à une nouvelle structure immédiatement opérationnelle : « SAAS OFFSHORE »

CX3D – Modélisation 3D de satellites en orbite

Les débris spatiaux préoccupent de plus en plus la communauté spatiale. Une façon de réduire le nombre de débris consiste à prolonger la durée de vie des satellites

COMEX ORUS3D la photogrammétrie pour étudier les nodules polymétalliques sur le fond marin

La société marseillaise COMEX a réalisé la semaine dernière des essais en piscine avec son système de photogrammétrie 3D «ORUS3D» pour étudier et cartographier les nodules polymétalliques en haute mer. Ces concrétions métalliques, principalement composées de...

Restons connectés

Suivez l'actualité COMEX

Suivez l'actualité COMEX

Abonnez-vous a la Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Share This