La plongée pour réduire le stress post-traumatique

Juin 28, 2018actualités

A Marseille, 15 rescapés des attentats du Bataclan combattent l’angoisse grâce a la plongée.
Ils ont entamé la deuxième phase d’un essai clinique visant à montrer que la plongée réduit le stress post-traumatique.

Photo copyright La Provence

C’est un beau combat qui se livre en ce moment à Niolon. L’un de ceux qui transforment une victime en résistant, un rescapé en combattant. Dans les eaux bleues de la calanque, à coup de palmes, ils sont 15 à reconquérir leur liberté, bridée par l’angoisse depuis le 13 novembre 2015. Quinze rescapés des attentats parisiens qui prennent part depuis lundi à la seconde phase d’un projet expérimental visant à montrer les bénéfices de la plongée alliée à la sophrologie sur le trouble du stress post-traumatique. (TSPT). Nom de code : DivHope.

Si DivHope est pour le moment testé auprès d’un échantillon restreint, ses créateurs espèrent mettre au point un protocole exportable pour d’autres populations victime de stress. Des discussions sont en cours avec les pompiers, des services médicaux… “Nous réfléchissons à le proposer à des personnes victimes de dépression résistantes au traitement et aux enfants hyperactifs”, précise Mathieu Coulange. Un essai est également programmé cet automne avec l’armée. D’autres soldats que ceux qui ont survécu à la fracture du Bataclan, mais une même bataille – la plus dure et courageuse à mener. La bataille contre soi-même.

En collaboration étroite avec l’association de rescapés Life for Paris, mais aussi la Fondation d’aide aux victimes du terrorisme (FAVT), qui finance largement l’essai. les chercheurs ont trouvé aussi à Marseille de précieux soutiens. L’équipementier de plongée Beuchat n’a pas hésité à mettre à leur disposition tenues et blocs de plongée gracieusement. Quant à la Comex phocéenne, elle a accueilli dans son bassin d’essai boulevard de l’Océan le groupe pour son premier jour de stage, louant les installations pour… 1€ symbolique ! Enfin, partenaire du premier jour de Frédéric Bénéton – il y avait conduit DivStress, une étude clinique précurseur de DivHope – c’est l’UCPA Niolon qui héberge toute cette semaine et appuie financièrement ces stagiaires d’un genre particulier.

Source La Provence : Lire l’article complet

 

Les victimes du Bataclan s’initiant a la plongée dans le bassin d’essai de la Comex, avant d’aller plonger en mer, dans les calanques de Niolon.

CX3D – Modélisation 3D de satellites en orbite

Figure 1: modèle 3D du satellite maquette généré par CX3D. / Figure 2: La flèche rouge pointe la capacité du système CX3D à détecter et mesurer les zones de dommages dans le satellite (dans ce cas, petits trous d'impact).Les débris spatiaux préoccupent de plus en plus...

COMEX ORUS3D la photogrammétrie pour étudier les nodules polymétalliques sur le fond marin

La société marseillaise COMEX a réalisé la semaine dernière des essais en piscine avec son système de photogrammétrie 3D «ORUS3D» pour étudier et cartographier les nodules polymétalliques en haute mer. Ces concrétions métalliques, principalement composées de...

Sensibilisation aux risques d’hypoxie

Le centre d’Essais Hyperbare et Hypobare de la Comex recevait vendredi 16 novembre 2018 une délégation d’élèves et instructeurs de l’EPNER (École du personnel navigant d’essais et de réception) pour une sensibilisation aux risques hypoxiques.

ORUS 3D étend sa gamme avec le MOD300

COMEX innove encore avec un système ORUS 3D miniature. Après les modèles 1000, 3000 et 6000m, le MOD300 est là !Avec le système de photogrammétrie sous-marine ORUS 3D 3000 m opérant dans le monde entier depuis 2017, COMEX est parvenue à toucher une grande partie du...
Suivez l'actualité COMEX

Suivez l'actualité COMEX

Abonnez-vous a la Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Share This