AU SERVICE DE LA CONQUÊTE SPATIALE

AU SERVICE DE LA CONQUÊTE SPATIALE

Près de 50 ans après la fin du programme Apollo, les agences spatiales du monde entier envisagent à nouveau des vols habités vers la Lune, Mars et les astéroïdes. Impliquée dans le programme de navette spatiale européenne Hermès jusqu’à son abandon en 1992, la Comex ne pouvait ignorer ce regain d’intérêt pour la conquête spatiale. Elle est déjà partenaire dans deux projets de développement d’habitats spatiaux et d’entraînement des astronautes aux sorties extra-véhiculaires (EVA), sur des sites sous-marins en rade de Marseille. Ces deux programmes sont soutenus par la Commission européenne.

SHEE

 « Shee », qui signifie Self Deployable Habitat for Extreme Environments, a débuté en janvier 2013. Forte de son avancée dans la technologie hyperbare comme de son savoir-faire dans la robotique en milieux extrêmes, la Comex développe aux côtés de partenaires européens, un prototype d’habitat lunaire déployable pour une équipe de deux personnes et son système « support vie ».

MOONWALK

Le second programme spatial, « Moonwalk », lancé en septembre 2013, doit permettre de développer une infrastructure de simulation d’activités extra-véhiculaires sur les fonds sous-marins. L’immersion permet en effet de reproduire la microgravité lunaire et d’évoluer dans un environnement semblable à celui de la Lune, de Mars ou d’un astéroïde, en terme de profil morphologique et géologique des fonds marins. Les astronautes s’entraînent ainsi dans des conditions très proches de la réalité.

LUNA

Etude pour l’Agence Spatiale Européenne (ESA) sur le développement d’une installation de tests, type analogue, dédiée à des futures missions robotiques et humaines sur la Lune. L’étude LUNA a conduit au concept d’un laboratoire destiné au Centre d’Astronautes Européens (EAC) à Cologne en Allemagne. Les analogues lunaires sont un véritable support expérimental pour soutenir le développement et la validation de nouvelles technologies et concepts opérationnels.

DexROV

 Le projet DexROV rassemble sept organisations Européennes différentes pour développer une solution de télé-opération à distance d’un ROV par un centre de contrôle. Le projet est inspiré des technologies spatiales : aujourd’hui on arrive à contrôler un robot sur la surface de Mars avec un délai de communication important. Le but est de permettre des opérations réalisées par un ROV piloté par une équipe à terre et accroître la sécurité et la dextérité des opérations.

APOLLO XI SOUS LA MER

 Pour faire la preuve de la pertinence de cette méthode, la Comex a lancé, dès septembre 2013, l’opération « Apollo XI sous la mer ». L’astronaute européen Jean-François Clervoy et le responsable de l’entraînement des astronautes de l’Agence Spatiale Européenne (ESA), Hervé Stevenin, se sont glissés dans les rôles de Neil Armstrong et Buzz Aldrin pour rejouer au fond de la mer, 44 ans après, la légendaire première mission lunaire. Pour ce remake historique, la Comex avait déployé son scaphandre d’entraînement Gandolfi, réglé pour simuler un sixième de la gravité terrestre. Pour plus de réalisme, l’équipe a utilisé des maquettes d’outils de l’ère Apollo pendant toute l’opération.

jean-francois-clervoyLe retour d’expérience de Jean-François Clervoy, qui a participé à trois missions spatiales, était primordial pour valider le réalisme des simulations de « Apollo XI sous la mer » par rapport aux missions dans l’espace.

COMEX ESPACE

Tél. +33 4 91 29 75 17
Fax +33 4 91 29 75 07

cxespace@comex.fr